Liens d'accessibilité

Le Sénégal dans l’attente des résultats du référendum


President Macky Sall

President Macky Sall

Les Sénégalais ont voté dimanche dans un référendum sur une révision constitutionnelle

Une faible affluence a été constatée à l'ouverture et à la fermeture des bureaux de vote. "Ce n'est pas le même engouement que lors des présidentielles et des législatives", a reconnu un représentant de la Commission électorale.

Le président Macky Sall a voté à Fatick son fief dans l’ouest du pays. Après avoir rempli son devoir de citoyen, il a appelé les partisans du "Oui" comme du "Non", à "se remettre au travail pour le bien-être du pays".

La campagne express d'une semaine a été émaillée d'accusations de corruption, de trafic d'influence, de désinformation et même de violences. Plus de 3.000 policiers ont été appelés en renfort pour sécuriser le vote.

Macky OUI ou NON à Macky

Le débat s'est cristallisé sur le retrait par le président Macky Sall, sur avis du Conseil constitutionnel, de la disposition portant sur l'application du quinquennat à son mandat en cours. Ce qui signifie qu'il irait jusqu'au bout de son septennat en 2019. Macky Sall avait promis durant sa campagne et même après son élection de ramener son mandat de 7 à 5 ans.

Plusieurs collectifs de l'opposition et de la société civile, dont le mouvement "Y'en a marre", lui reprochent d’avoir manqué à sa parole. Ces groupes ont appelé à voter le "Non". Ce front s'est élargi à des responsables de la majorité, notamment le maire de Dakar, considéré comme un potentiel candidat à la présidentielle de 2019.

Khalifa Sall, le maire socialiste de Dakar, fervent partisan du "Non" a déploré une consultation organisée "dans la précipitation", attribuant la forte abstention au fait que "ce type de scrutin qu'est le référendum, quand il n'est pas inclusif, quand il n'est pas participatif, les citoyens ont l'habitude de s'en désintéresser".

Cette controverse sur la durée du mandat a occulté les autres dispositions de la révision constitutionnelle en 15 points, qui porte également sur le renforcement des droits des citoyens et de l'opposition, ainsi que des pouvoirs législatif et judiciaire.

Il y a eu quelques échauffourées et bousculades par endroits, mais le scrutin s'est déroulé globalement dans le calme.

XS
SM
MD
LG