Liens d'accessibilité

Sénégal : Wade maintient le cap sur le 26 février


Manifestants antigouvernementaux fuyant des tirs de gaz lacrymogène à Dakar, le 15 février 2012

Manifestants antigouvernementaux fuyant des tirs de gaz lacrymogène à Dakar, le 15 février 2012

Cependant, l'opposition promet de continuer la mobilisation pour forcer le président à faire le retrait de sa candidature

Au Sénégal, des manifestants en colère à cause de la décision du président Abdoulaye Wade de briguer un troisième mandat ont jeté des pierres sur son cortège, le forçant à abandonner son véhicule. Il s’est rendu à son prochain meeting, à Rufisque, dans une autre voiture.

L’incident s’est produit hier dans la ville de Nguegnene où M. Wade battait campagne pour le scrutin du 26 février.

Idriss Fall a joint notre consœur Dié Maty Fall.

Auparavant, les forces de l'ordre avaient dispersé à la grenade lacrymogène, mercredi, dans le centre de Dakar une manifestation interdite de l'opposition qui tentait une nouvelle fois de protester contre la candidature de M. Wade à la présidentielle du 26 février.

l'esplanade en face des locaux de la Radio-télévision sénégalaise où devait commencer la marche, les gendarmes, très nombreux, ont repoussé les attroupements. Des centaines de manifestants scandant des slogans hostiles au président Wade ont aussi été dispersés autour de la place de l’indépendance.

Ecoutez le témoignage du Coordinateur du M23, Alioune Tine.

XS
SM
MD
LG