Liens d'accessibilité

Sénégal : les malades du cancer désormais soignés au Maroc


Siège de la Ligue sénégalaise contre le cancer, Dakar, Sénégal. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Le seul appareil de radiothérapie du Sénégal, en service depuis 1989, est à l’arrêt. Face à la polémique, l’Etat a pris des mesures d’urgence.

Les malades du cancer seront désormais soignés au Maroc, le temps que le Sénégal puisse à nouveau disposer d’appareils de radiothérapie. Le docteur Fatma Guenoune, présidente de la Ligue sénégalaise contre le cancer, apporte des éclaircissements :

"Les malades étaient dans un désarroi, mais le ministère de la Santé, l’Etat, a pu calmer les choses parce qu’il y a trois appareils qui sont commandés. Donc on attend d’ici six mois à un an. Et l’Etat s’est engagé, pendant toute cette période, à prendre en charge tous les malades qui seront évacués."

Le docteur Guénoune estime cependant que l’Etat doit faire plus pour les malades du cancer.

"C’est vrai qu’on parle beaucoup de la radiothérapie, mais on oublie les malades qui, avant la radiothérapie, ont un parcours très dur. Un parcours du combattant. Parce que quand tu dois débourser neuf cents mille à trois millions de FCFA et que ton mari est smicard et que toi tu ne travailles pas, vous avez beaucoup d’enfants, donc le loyer, tout ça, c’est un drame que vivent les familles sénégalaises qui ont un parent atteint de cancer."

Pour atténuer la souffrance des malades du cancer, un vaste élan de solidarité s’est formé de manière spontanée. Son but : récolter 200 millions pour les malades. Awa Seck en est l’une des initiatrices :

"Nous sommes juste des citoyens, pour vous dire qu’on ne se connaissait pas du tout. On s’est connu sur les réseaux sociaux. Sachant que la radiothérapie est du ressort de l’Etat qui doit s’en charger, on s’est dit comment aider les malades. Même si ces malades doivent être évacués, nous apportons notre soutien."

Soutenir les malades du cancer, c’est le but de l’Association Cancer du Sein-Sénégal. Cette structure regroupe depuis plusieurs années des survivants du cancer qui mettent leur expérience au service de la lutte contre cette maladie :

"On a tellement stigmatisé le cancer, le regard des gens sur une personne qui a un cancer c’est tout de suite la personne va mourir. Et alors, nous voulions dédramatiser cette maladie. Que celles qui sont dans la maladie puisse le vivre autrement que dans la souffrance et dans la douleur."

Au Sénégal, la panne de l’unique appareil de radiothérapie du pays a éveillé la conscience collective sur les effets néfastes du cancer. Pouvoirs publics et population se mobilisent désormais pour offrir une meilleure existence aux personnes atteintes par le cancer.

Seydina Aba Gueye, correspondant à Dakar

XS
SM
MD
LG