Liens d'accessibilité

Sénégal : le président Macky Sall appelle les enseignants à arrêter leur grève cyclique


Macky Sall, le président du Sénégal

Macky Sall, le président du Sénégal

Dans l’appel du président sénégalais diffusé mercredi dans les médias publics, les enseignant du primaire et du secondaire sont invités à un "sursaut patriotique" pour éviter une année "blanche".

Macky Sall a reconnu la légitimité des revendications des enseignants, mais leur a rappelé qu’ils n’étaient pas les seuls à en avoir.

Selon une citiation du quotidien pro-gouvernemental "Le Soleil", M. Sall a fait allusion au patronat et aux chômeurs, "qui veulent travailler, les agents de santé et les paysans aussi ont des revendications". "Il revient donc à l'Etat d'arbitrer entre toutes ces revendications légitimes. Il faut que les enseignants le comprennent", a affirmé M. Sall, dans la citation.

Les syndicats d'enseignants du primaire et du secondaire observent depuis fin décembre des arrêts de travail pendant plusieurs jours dans la semaine pour exiger le respect d'accords signés avec le gouvernement en février 2014.

Ces accords sont notamment liés à l'intégration de certains corps, comme les volontaires et les vacataires, dans la fonction publique, la formation, des logements et des indemnités.

"Le gouvernement avait dit que ces accords sont réalistes et réalisables", a affirmé mercredi à l'AFP Abdoulaye Ndoye, un responsable des syndicats d'enseignants, qui met en cause "l'absence de volonté politique" pour régler les problèmes.

Le ministre chargé de l'Education, Serigne Mbaye Thiam, a récemment menacé de couper les salaires des grévistes.

XS
SM
MD
LG