Liens d'accessibilité

Sénégal: fin de la grève de la faim de détenus de la principale prison de Dakar


Photo d’archives juste à titre d’illustration : un surveillant pénitentiaire se trouvant dans la cuisine de la prison Ford B de Hann au Sénégal, prison qui prend en charge les détenus mineurs.

Photo d’archives juste à titre d’illustration : un surveillant pénitentiaire se trouvant dans la cuisine de la prison Ford B de Hann au Sénégal, prison qui prend en charge les détenus mineurs.

C'est ce qu'affirme l'administration pénitentiaire de la Maison d'arrêt et de correction de Rebeuss. Les prisonniers protestaient contre les longues détentions préventives et leurs conditions carcérales.

La grève de la faim déclenchée la semaine dernière par des prisonniers de la principale maison d'arrêt de Dakar pour protester contre les longues détentions préventives et leurs conditions carcérales est terminée, a appris l'AFP lundi auprès de l'administration pénitentiaire.

"Présentement, le mouvement a pris fin" à la Maison d'arrêt et de correction (MAC) de Rebeuss, a affirmé à l'AFP le porte-parole de l'administration pénitentiaire, Saliou Ndiaye.

"C'était une préoccupation pour les autorités, finalement, la raison a prévalu", a-t-il ajouté.

Aucune estimation n'a pu être obtenue par l'AFP sur le nombre de grévistes. Selon des statistiques officielles, à la date du 26 octobre, 2.395 personnes - jugées ou en attente de jugement - étaient incarcérées à la MAC de Rebeuss, conçue pour accueillir 800 prisonniers.

A la même date, la population carcérale du Sénégal s'élevait à 9.444 personnes réparties dans 37 lieux de détention.

Selon Saliou Ndiaye, les grévistes de la faim ont mis fin à leur mouvement à la suite de négociations avec les autorités et notamment après des assurances données par le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, qui s'est rendu à Rebeuss pour échanger avec eux la semaine dernière.

"Le ministre de la Justice a promis de voir la possibilité de faire passer une bonne partie des dossiers" de personnes en détention provisoire "lors des assises correctionnelles qui vont se tenir sous peu", a indiqué le porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Il a également offert des vivres en faveur des prisonniers de Rebeuss, a-t-il dit.

La semaine dernière, le ministère de la Justice avait indiqué à l'AFP que lors de sa visite à cette MAC, Sidiki Kaba avait promis une accélération des procédures pour éviter les longues détentions provisoires et rappelé les efforts déployés et en cours pour l'amélioration du quotidien des détenus.

Il avait notamment souligné l'augmentation prévue à partir de 2016 du montant de la ration journalière par prisonnier, qui passera d'un peu de 700 FCFA actuellement à 1.000 FCFA, avait-on indiqué de même source.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG