Liens d'accessibilité

Manifestations au Sénégal dans l’attente du verdict du Conseil constitutionnel sur la candidature d’ Abdoulaye Wade


Le président Wade à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU (21 sept. 2011)

Le président Wade à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU (21 sept. 2011)

L’opposition s’est mobilisée pour protester au cas où le président sortant obtiendrait l’aval du Conseil constitutionnel.

Des centaines de militants de l’opposition sénégalaise se sont rassemblés ce vendredi à Dakar, où la plus haute instance judiciaire du pays, le Conseil constitutionnel, doit annoncer sa décision finale concernant la candidature du président Abdoulaye Wade à sa propre succession.

Le ministère de l’Intérieur du Sénégal avait interdit la manifestation, mais il est revenu jeudi soir sur sa position.

Les partis d’opposition avaient menacé de convoquer le peuple dans les rues, malgré l’interdiction. Ils se disent prêts à protester au cas où M. Wade, âgé officiellement de 85 ans, obtiendrait l’aval du Conseil pour briguer un troisième mandat. Toutefois, M. Wade soutient que ce serait son second mandat, dû à des changements dans la charte fondamentale.

Elu en 2000, il avait été réélu en 2007. Cependant, dit le président, l’amendement qui impose une limite de deux mandats au chef de l’Etat n’était pas en vigueur lors de sa première investiture.

Le Conseil constitutionnel a jusqu’à minuit (heure locale) pour annoncer la liste des candidats retenus pour la présidentielle du 26 février prochain.

Plusieurs hommes politiques sénégalais attendent le verdict du Conseil constitutionnel, mais aussi un artiste de renommée mondiale, le chanteur Youssou N’Dour, candidat à la présidentielle.

XS
SM
MD
LG