Liens d'accessibilité

Sénégal: effectif pléthorique dans l’enseignement supérieur


Une élève tenant un drapeau américain avant l'arrivée de la première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, à l'école de filles Martin Luther King, à Dakar, 27 juin 2013.

Une élève tenant un drapeau américain avant l'arrivée de la première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, à l'école de filles Martin Luther King, à Dakar, 27 juin 2013.

Entre 2001 et 2008, le nombre de bacheliers sénégalais a plus que doublé, passant de 9000 en 2001 à plus de 22000.

Les effectifs de l’enseignement supérieur sont presque insoutenables au Sénégal. Pourtant, l’Etat dit consacrer 40% de son budget à l’éducation. Entre 2001 et 2008, le nombre de bacheliers sénégalais a plus que doublé, passant de 9000 en 2001 à plus de 22000.

L’état tente de décentraliser l’enseignement supérieur par la création de nouvelles universités à l’intérieur du pays pour désengorger l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Quelles sont les solutions envisagées par le gouvernement sénégalais? Pour le professeur Marie Teuw Niane, Ministre de l'enseignement supérieur du Sénégal, il faut « former des étudiants qui ont des compétences, capables de s’insérer dans des entreprises installées chez nous ». Il préconise aussi l’élargissement de la carte universitaire du pays en dehors de la côte atlantique.

XS
SM
MD
LG