Liens d'accessibilité

Manifestations à Dakar contre la candidature d’Abdoulaye Wade


Des manifestants fuyant les tirs de gaz lacrymogène à Dakar le 27 janvier 2012

Des manifestants fuyant les tirs de gaz lacrymogène à Dakar le 27 janvier 2012

D’autres protestations à Dakar et dans le nord du Sénégal ont déjà fait au moins trois morts, dont un policier

La police anti-émeute est restée passive, mardi après-midi, alors que les membres de la coalition d’opposition M-23 (Mouvement du 23 juin) se rassemblaient au centre de la capitale sénégalaise pour une manifestation contre le président Abdoulaye Wade.

Préalablement interdite, cette protestation a pu démarrer après l’obtention de l’autorisation nécessaire. Le M-23 veut faire pression sur le chef de l’État sénégalais pour qu’il retire sa candidature à un troisième mandat, laquelle a été validée le week-end écoulé par le Conseil constitutionnel du Sénégal.

Les juges ont accepté l’argument de M. Wade disant que, dû au remaniement de la Constitution, sans rétroactivité, il brigue, en effet, son deuxième mandat.

Interrogés sur la Place de l’Obélisque par la VOA, des activistes et organisateurs ont promis d’honorer l’engagement pris par l’opposition pour que la manifestation de ce mardi soit pacifique. Les policiers ont dit qu’ils sont là uniquement pour maintenir la paix.

À Dakar et à Podor, dans le nord du Sénégal, au moins 3 personnes ont trouvé la mort, lors de violences qui ont suivi le verdict du Conseil constitutionnel. Il y a eu aussi plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels.

XS
SM
MD
LG