Liens d'accessibilité

Sénégal : début de la campagne électorale pour la présidentielle du 26 février


Sénégal : début de la campagne électorale pour la présidentielle du 26 février

Sénégal : début de la campagne électorale pour la présidentielle du 26 février

Le président Wade a tenu un meeting à Mbacké, alors qu’à Dakar,le M23 appelait à son retrait.

La campagne électorale a officiellement démarré dimanche. A Dakar, les militants du Mouvement du 23 juin,le M23, s’étaient donné rendez-vous place de l’Obélisque, devenue le point focal de la contestation contre la candidature du président Abdoulaye Wade. Des milliers de personnes ont assisté à ce que le M23 avait prévu comme un méga-meeting.

Sur quatorze candidats d’opposition, huit ont participé à ce meeting. C'est donc qu’il n’y a pas unanimité au sein de l’opposition, a reconnu Aminatou Diop, du journal Le Quotidien.

Dans le camp du président Wade, au pouvoir depuis douze ans, la campagne a débuté dans le centre du pays, plus précisément à Mbacké, à quelques kilomètres de la ville sainte de Touba. Sérigne Mbacké Ndiaye, porte-parole de la présidence, a noté entre autres que de récents sondages donnent Me Wade vainqueur de la présidentielle.

Parmi les candidats de l'opposition présents dimanche place de l’Obélisque : le chanteur Youssou Ndour, dont la candidature a été rejetée par le Conseil constitutionnel sénégalais. Comme lui à Dakar, ses partisans à Paris accusent M. Wade d’avoir orchestré un “coup d'Etat constitutionnel”. Khady Ndiaye, responsable des communications pour la représentation du mouvement de Youssouf Ndour, Fekkee Ma Ci Boolè, en France, décrit la scène au Trocadéro.

XS
SM
MD
LG