Liens d'accessibilité

Dette américaine : le vote du Sénat attendu après celui de la Chambre


Le Congrès américain à Washington, D.C.

Le Congrès américain à Washington, D.C.

En cas de feu vert du Sénat, la mesure sera alors promulguée par le président Barack Obama. Elle permettra au gouvernement américain de continuer à emprunter de l’argent contre une réduction des dépenses de près de 1000 milliards de dollars sur les dix prochaines années.

Le Sénat américain doit se prononcer, mardi, sur le projet de relèvement du plafond de la dette nationale adopté, lundi soir, par Chambre des représentants par 269 voix contre 161.En cas de feu vert des sénateurs, la mesure sera alors promulguée par le président Barack Obama. Elle permettra au gouvernement américain de continuer d'emprunter de l’argent contre une réduction des dépenses de près de 1000 milliards de dollars sur les dix prochaines années.

La mesure prévoit, en outre, la création d’une commission budgétaire bipartisane ayant pour tache de convenir de nouvelles réductions budgétaires à hauteur de 1500 milliards de dollars. Faute d’un accord au sein de cette commission, des coupes budgétaires drastiques seront automatiquement opérées.

La Chambre des représentants a adopté, lundi soir, l’accord sur le relèvement du plafond.

Le président de la Chambre, le républicain John Boehner

Le président de la Chambre, le républicain John Boehner

Les projecteurs étaient en effet dirigés sur la Chambre, quand son président, le républicain John Boehner annonçait le vote final. « 269 pour, 161 contre. Le projet de loi est adopté, et une motion tendant à réexaminer une proposition est mise sur la table sans objection », a dit Monsieur Boehner.

Pour rendre le vote encore plus dramatique, les démocrates ont créé un effet de surprise. « Pour témoigner du retour de notre collègue qui est la personnification du courage, de la sincérité, et qui fait l’admiration de tous à travers le pays, la représentante Gabby Giffords », a annoncé le chef de la minorité démocrate à la Chambre, Nancy Pelosi.

La représentante Gabrielle Giffords du Texas saluant ses collègues de la Chambre

La représentante Gabrielle Giffords du Texas saluant ses collègues de la Chambre

Mme Giffords, représentante de l’Arizona, est convalescente après avoir été grièvement blessée par balles en janvier lors d’une tentative d’assassinat. Elle est apparut à la Chambre pour la première fois depuis le drame. Elle a remercié ses collègues pour cette ovation, et déclaré qu’elle souhaitait retourner au congrès pour voter la mesure sur le plafond de la dette.

XS
SM
MD
LG