Liens d'accessibilité

Selon un de ses ministres, l'Arabie saoudite veut "renforcer" ses relations avec le Sénégal


Adel al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères. (Nicholas Kamm, Pool via AP)

Adel al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères. (Nicholas Kamm, Pool via AP)

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, en visite à Dakar, a assuré que son pays voulait "renforcer" ses relations avec le Sénégal, a rapporté jeudi l'Agence de presse sénégalais (APS, officielle).

Aucune mention n'a été faite du cas d'une Sénégalaise, Madjiguène Diop dite Mbayang Diop, détenue pour meurtre en Arabie saoudite et menacée de décapitation, alors que s'intensifie au Sénégal une campagne en sa faveur.

Arrivé mercredi à Dakar, Adel Al-Jubeir a été reçu jeudi par le président Macky Sall à qui il a réaffirmé "la volonté" de son pays de "renforcer les relations séculaires" avec le Sénégal, a indiqué l'APS, citant la présidence qui évoque aussi une coopération touchant "tous les domaines".

Aucune indication n'a été fournie sur l'objet de cette visite du chef de la diplomatie saoudienne et plusieurs sources officielles ont indiqué ignorer son programme.

A l'annonce de la venue du ministre saoudien, beaucoup au Sénégal ont cru y voir un signe d'évolution positive pour Mbayang Diop, 22 ans, de la banlieue de Dakar, qui s'est rendue en Arabie saoudite, dans des conditions non clairement déterminées pour y travailler comme domestique. D'après les médias locaux, elle s'est retrouvée victime de maltraitances une fois sur place.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministère sénégalais des Affaires étrangères explique qu'elle est "accusée d'avoir tué sa patronne le 16 juin" et qu'elle est détenue "à la prison des femmes de Fayçaliyah, à Damman, à 450 km à l'est de Riyad".

Une délégation menée par l'ambassadeur sénégalais dans le royaume, Cheikh Tidiane Sy, lui a rendu visite mercredi et "a pu constater que (ses) conditions de détention (...) étaient correctes", indique-t-il.

L'ambassade a assuré à la détenue qu'il lui sera apporté "l'assistance requise". Elle dépêchera "régulièrement" une délégation auprès d'elle "pour s'enquérir de sa situation et sera en contact avec les autorités saoudiennes compétentes pour le suivi de son dossier", conclut le communiqué.

Plusieurs organisations et personnalités de la société civile ont réclamé le rapatriement de Mme Diop afin qu'elle ne soit pas exécutée et puisse purger sa peine dans son pays, à l'occasion de manifestations, dans une pétition et sur les réseaux sociaux, avec notamment #SauvonsMbayang.

Un autre sénégalais est dans le couloir de la mort en Arabie saoudite, un ancien député accusé d'escroquerie arrêté sur plainte d'un riche homme d'affaires saoudien, selon la presse locale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG