Liens d'accessibilité

Selon Trump, si les Français étaient armés, les attentats auraient été moins mortels


Le candidat républicain Donald Trump à Manchester, New Hampshire, 11 novembre 2015. (AP Photo/Cheryl Senter)

Le candidat républicain Donald Trump à Manchester, New Hampshire, 11 novembre 2015. (AP Photo/Cheryl Senter)

Le milliardaire américain Donald Trump a regretté samedi que le port d'armes soit très restreint en France, insinuant que ces lois ont contribué à alourdir le bilan des attentats de vendredi.

"Regardez Paris, avec les lois sur le port d'armes les plus restrictives du monde, personne n'avait d'armes sauf les méchants", a déclaré Donald Trump lors d'un meeting à Beaumont dans le Texas, après avoir demandé une minute de silence en hommage aux victimes.

"Personne n'était armé", a-t-il dit aux milliers de personnes rassemblées. "On peut dire ce qu'on veut, s'ils avaient eu des armes, si nos gens étaient armés, s'ils avaient le droit de porter des armes, la situation aurait été très, très différente".

Et il a répété samedi que des villes américaines comme Chicago, où la vente et le port d'armes à feu sont étroitement encadrés, subissaient aussi des taux de violence par armes à feu plus élevés qu'ailleurs.

Déjà en janvier, après les attentats contre Charlie Hebdo, le magnat de l'immobilier avait fait le même lien.

Il est depuis l'été en tête des sondages des primaires présidentielles du parti républicain, qui commenceront en février 2016.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG