Liens d'accessibilité

Selon l'ONU, trois quarts des Nord-Coréens ont besoin d'une aide humanitaire


Le dictateur nord-coréen Kim Jong-il (droite), photographie publiée par le regime le 25 décembre 2011.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-il (droite), photographie publiée par le regime le 25 décembre 2011.

L'ONU a affirmé que la malnutrition demeure un très grave sujet de santé publique en Corée du Nord, dont plus de trois quarts des habitants ont besoin d'aide humanitaire sous une forme ou une autre.

En dépit d'efforts nationaux pour atteindre l'autosuffisance agricole, la Corée du Nord ne produit pas suffisamment pour nourrir sa population, indiquent les agences de l'ONU présentes en Corée du Nord dans un rapport intitulé "RPD Corée 2016: Besoins et Priorités".

La situation des 25 millions de Nord-Coréens a été aggravée par des sécheresses qui ont réduit le rendement des récoltes l'an dernier.

18 millions de personnes dans le besoin

"Plus des trois quarts de la population sont dans une situation d'insécurité alimentaire", peut-on lire dans le rapport. "Environ 18 millions de personnes ont besoin d'une forme d'assistance humanitaire."

"La situation humanitaire (en Corée du Nord) demeure largement oubliée de l'agenda mondial", regrettent les auteurs du rapport.

La malnutrition demeure un vrai problème, notamment chez les femmes et les enfants de moins de cinq ans. La sous-alimentation, en particulier, est une des causes fondamentales majeures de la mortalité et de la morbidité chez les femmes et les enfants, selon le rapport.

Selon le rapport 2015 sur l'état mondial de l'insécurité alimentaire de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la proportion de Nord-Coréens souffrant de sous-alimentation était de 41,6% sur la période 2014-2016, contre 35,5% sur la période 2005-2007.

Une production agricole en eaux troubles

Selon le rapport "RPD Corée 2016: Besoins et Priorités", la production agricole est en Corée du Nord pénalisée par le manque de terres arables, la dégradation des sols du fait de leur exploitation intensive, la pénurie de semences, pesticides et engrais de qualité.

La Corée du Nord, dont l'économie et l'agriculture sont en ruines après des décennies de gestion désastreuse et de ressources consacrées au programme nucléaire, a connu une famine meurtrière dans la seconde moitié des années 1990. Des centaines de milliers de personnes sont mortes alors, selon des ONG.

L'aide internationale, en particulier des Etats-Unis et de la Corée du Sud, a été fortement réduite à cause des tensions provoquées par les programmes nucléaire et de missiles balistiques nord-coréens.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG