Liens d'accessibilité

Selon l’ONU, les djihadistes affluent par milliers en Syrie et en Irak


Des djihadistes prenant des otages au Moyen Orient (VOA)

Des djihadistes prenant des otages au Moyen Orient (VOA)

Le Conseil de sécurité affirme que des combattants étrangers se joignent à l’Etat islamiqueI et d'autres groupes extrémistes extrémistes « à un rythme sans précédent ».

Selon une commission du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU), près de 15.000 djihadistes étrangers provenant de 80 pays se sont rendus ces dernières années en Syrie et en Irak pour combattre dans les rangs de groupes tels que l’« État islamique » (EI). Et il se pourrait que leur nombre soit encore plus élevé.

Dans un nouveau rapport, le Conseil de sécurité affirme que des combattants étrangers se joignent à l’EI et d'autres groupes extrémistes « à un rythme sans précédent ». Ils viennent principalement du Moyen-Orient, d’Europe de l'Ouest et d'Afrique du Nord, mais on recense également des Asiatiques et un petit nombre d'Américains.

Si la radicalisation de ces combattants étrangers se poursuit après leur retour dans leurs pays d’origine, ou même dans des pays tiers, la menace de la violence extrémiste « pourrait rapidement augmenter dans des régions aussi diverses que l'Europe, le Maghreb, l’Asie et l’Afrique », poursuit le document.

« Depuis 2010 », le nombre de djihadistes étrangers en Irak et en Syrie est « supérieur à celui des combattants étrangers recensés entre 1990 et 2010, et continue de progresser », poursuit le rapport. En 2014, on comptait parmi eux des Tchétchènes, des Français, des Russes, des Britanniques et des Irlandais du Nord.

Un grand nombre de militants d'Al-Qaïda et de l'EI sont des anciens combattants, qui ont participé à d'autres conflits. Ce qui met à la disposition du djihad tout un éventail de compétences, de capacités ainsi que des réseaux sociaux « qui renforcent la menace terroriste », selon l’ONU.

Une résolution adoptée en septembre par l’ONU fait obligation aux pays membres d’œuvrer à empêcher leurs citoyens de rejoindre des organisations terroristes.

XS
SM
MD
LG