Liens d'accessibilité

OMS: de nombreux pays, impuissants à prévenir et traiter les déficiences auditives


Les infections auriculaires non traitées peuvent endommager l’ouïe des enfants

Les infections auriculaires non traitées peuvent endommager l’ouïe des enfants

L’OMS estime que plus de 5 % de la population mondiale – soit 360 millions de personnes – souffrent d’une déficience auditive handicapante.

A l’occasion de la Journée internationale de l’audition, célébrée le 3 mars, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) rappelle que de nombreux pays n’ont pas les capacités de prévenir et de traiter les déficiences auditives.




L’OMS estime que plus de 5 % de la population mondiale – soit 360 millions de personnes – souffrent d’une déficience auditive handicapante, explique un responsable, Tarik Jasarevic. C’est dans la région Asie-Pacifique, en Asie du sud et en Afrique subsaharienne que la prévalence de la déficience auditive est la plus forte.

Chez les enfants, ajoute M. Jasarevic, l’une des principales causes de déficience auditive sont les infections auriculaires non traitées. Par ailleurs, certaines maladies infectieuses évitables par la vaccination, telles que la rubéole, la méningite ou les oreillons, peuvent aussi entraîner une déficience auditive en l’absence de traitements.

C’est en Afrique subsaharienne que l’écart entre les besoins et services serait le plus grand. Et pourtant, de nombreux cas de déficience auditive dans le monde peuvent être évités, grâce notamment à la vaccination, ou traités facilement.

Parmi les mesures pratiques recommandées par l’OMS pour protéger l’ouïe : réduire l’exposition au bruit, éviter d’introduire des objets dans les oreilles et se faire vacciner, rappelle M. Jasarevic.
XS
SM
MD
LG