Liens d'accessibilité

Selon l'ONU, le manque de fonds entrave l'aide aux réfugiés sud-soudanais


Près de 30,000 citoyens Nuer dans un camp de l'ONU à Juba, Soudan du Sud, 15 avril 2016. (VOA/J. Patinkin)

Près de 30,000 citoyens Nuer dans un camp de l'ONU à Juba, Soudan du Sud, 15 avril 2016. (VOA/J. Patinkin)

L'aide apportée par l'ONU aux milliers de Sud-soudanais ayant trouvé refuge au Soudan voisin est menacée par le manque croissant de fonds.

Le Soudan du Sud, indépendant du Soudan depuis juillet 2011, est le théâtre depuis décembre 2013 d'une terrible guerre civile qui oppose l'armée régulière fidèle au président Salva Kiir à une rébellion dirigée par son ancien vice-président et rival Riek Machar.

Près de 2,4 millions de personnes ont été chassées de chez elles et des dizaines de milliers tuées par la guerre et les atrocités dont les deux camps se sont rendus coupables. Depuis janvier, 50.000 Sud-soudanais se sont réfugiés au Soudan.

Déficit de 400 millions de dollars

Le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR), l'Unicef ainsi que le Programme alimentaire mondial (PAM) ont indiqué qu'ils faisaient face à un déficit de plus de 400 millions de dollars (355,3 millions d'euros), qui affecte leur assistance aux réfugiés sur le terrain.

"Nos moyens deviennent insuffisants à un moment où les besoins augmentent rapidement", déplore Mohamed Adar, responsable du HCR au Soudan dans un communiqué conjoint aux trois agences onusiennes.

Le HCR a indiqué que seul 18% du financement de ses besoins humanitaires pour 2016 était assuré et qu'il lui manquait plus 128 millions de dollars (113,7 millions d'euros) pour répondre à ses engagements.

L'Unicef s'est dit "profondément inquiet" à l'idée de devoir réduire ses dépenses dans des domaines clés comme l'assistance sanitaire et alimentaire ou l'approvisionnement en eau potable à plus de 100.000 enfants originaires du Soudan du Sud. L'organisation a affirmé faire face à un déficit de 105 millions de dollars (93,3 millions d'euros).

Le PAM a pour sa part déclaré enregistrer un déficit de 181 millions de dollars (160,8 millions d'euros).

Près de 700 000 réfugiés dans les pays voisins

Au total, 678.000 Sud-soudanais ont trouvé refuge dans les pays voisins dont 221.000 au Soudan, selon l'ONU.

Jusqu'à très récemment, les Sud-Soudanais n'avaient pas le statut de réfugiés mais jouissaient théoriquement des mêmes droits que les citoyens soudanais.

Mais Khathoum a mis fin le mois dernier à ce statut en indiquant qu'il allait dorénavant considérer les réfugiés comme des "étrangers" en ce qui concerne l'accès à la santé, l'éducation et d'autres services, en représailles au soutien apporté par le Soudan du Sud aux rebelles qui combattent l'armée soudanaise dans les Etats du Nil-Bleu et du Kordofan-Sud.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG