Liens d'accessibilité

Sécurité renforcée dans les principaux aéroports américains


L'aéroport international de Dulles é Washington DC

L'aéroport international de Dulles é Washington DC

Le secrétaire à la Sécurité intérieure Jeh Johnson indique, dans un communiqué, que le renforcement de la sécurité juste une précaution.

La sécurité a été renforcée mardi dans les principaux aéroports américains, les gares et lieux de transports, après les attentats qui ont ensanglanté Bruxelles.

Ce renforcement de la sécurité a été mis en place "par précaution", a précisé le secrétaire à la Sécurité intérieure Jeh Johnson dans un communiqué, affirmant que les autorités n'avaient pas de "renseignement spécifique et crédible concernant un quelconque complot d'attentats similaires aux Etats-Unis".

Il a précisé que le renforcement de la sécurité concernait les principaux aéroports, ainsi que certaines gares et autres lieux de transport.

L'administration fédérale chargée de la sécurité des transports TSA --qui dépend du Département de la Sécurité intérieure (DHS)-- "travaille aussi étroitement avec les polices des Etats et locales, les autorités aéroportuaires et l'industrie aéronautique, afin d'augmenter cette sécurité", a-t-il ajouté.

Plusieurs grandes villes, comme New York, Washington et Los Angeles, avaient dans la journée annoncé un renforcement de la sécurité.

"Il n'y a pas de menace spécifique et crédible contre New York", a insisté le maire Bill de Blasio lors d'une conférence de presse. "Mais nous sommes dans un état élevé de vigilance et de préparation", a-t-il ajouté, après avoir exprimé sa solidarité avec les Bruxellois.

Mardi soir, l'antenne de la tour emblématique du World Trade Center construite sur le site des attentats du 11-Septembre, devait être illuminée aux couleurs de la Belgique en signe de solidarité.

Informée vers 3H30 locales (7H30 GMT) des attentats coordonnés qui ont fait une trentaine de morts et 200 blessés à Bruxelles, la police de New York a doublé les effectifs disponibles pour surveiller les transports à l'heure de pointe, a déclaré le chef de la police Bill Bratton.

Des unités spéciales lourdement armées ont été déployées, ainsi que des unités canines, et les fouilles de sacs ont été multipliées dans le métro, a précisé le responsable de la lutte antiterroriste John Miller.

La surveillance a été renforcée dans le métro, les aéroports, gares, tunnels et autres lieux stratégiques, en collaboration avec les autorités de l'Etat de New York et autres entités en charge de ces différentes infrastructures.

Des policiers armés de fusils mitrailleurs patrouillaient mardi à Times Square, la place la plus célèbre de la ville de 8,4 millions d'habitants, a constaté un photographe de l'AFP.

Des militaires de la garde nationale ont également été envoyés en renfort dans les aéroports new-yorkais, selon le gouverneur de l'Etat Andrew Cuomo.

M. Bratton a précisé que ces mesures resteraient en place un certain temps.

La police a également appelé les New-Yorkais à rester vigilants. "Explosions à #Bruxelles. Restez toujours vigilants. Si vous voyez quelque chose, faites-le nous savoir", a-t-elle écrit sur Twitter.

A Washington, les patrouilles policières ont également été renforcées dans le métro et les aéroports.

Le DHS a aussi indiqué qu'il "suivait de près" la situation à Bruxelles et "n'hésiterait pas, le cas échéant, à ajuster le niveau de sécurité pour protéger les Américains".

A Los Angeles, la sécurité a également été renforcée dans le métro, à l'aéroport, autour de plusieurs lieux symboliques d'Hollywood et d'événements sportifs.

"Par excès de précaution, des ressources sont déployées autour d'infrastructures essentielles dans toute la ville de Los Angeles", a déclaré un porte-parole de la police, Mike Lopez.

Les attentats bruxellois, perpétrés à l'aéroport et dans une rame de métro, ont été revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), quatre jours après l'arrestation d'un des auteurs présumés des attentats de Paris en novembre, Salah Abdeslam.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG