Liens d'accessibilité

Seconde journée des pourparlers de Genève II sur la Syrie


Les responsables gouvernementaux et rebelles syriens, arrivant aux pourparlers de Genève II

Les responsables gouvernementaux et rebelles syriens, arrivant aux pourparlers de Genève II

Les pourparlers entre le gouvernement syrien et les délégations de l'opposition se poursuivaient dimanche à Genève, en Suisse, où diverses questions humanitaires étaient à l'ordre du jour, dont celles des prisonniers et disparus.

Le médiateur des Nations Unies (ONU), Lakhdar Brahimi, avait annoncé que la deuxième journée des négociations mettrait l'accent sur la libération de milliers de prisonniers, y compris des femmes, enfants et personnes âgées incarcérés dans les prisons syriennes.

Selon M. Brahimi, les parties au conflit ont décidé de permettre aux femmes et aux enfants de quitter immédiatement le centre de Homs.

Samedi, les deux parties avaient évoqué de la situation humanitaire catastrophique dans ce quartier, exprimant l’espoir qu'une solution pourrait être trouvée rapidement, ce qui a été le cas dimanche.

Homs est l'une des plus grandes et ancienne villes de la Syrie, et elle subit les assauts des forces gouvernementales qui tentent de reprendre le contrôle de la localité aux forces rebelles.

Le représentant de l'opposition, Louay Safi, a déclaré à la presse que les pourparlers de samedi étaient nécessaires pour sauver ceux qui meurent de malnutrition à l'intérieur de la ville assiégée. Pour lui, il s’agissait de « discussions préparatoires » aux vraies négociations » qui devraient commencer lundi.

M. Safi a répété que l'objectif principal de l'opposition reste la transition de la dictature à la démocratie.

Les deux parties aux négociations ont conféré environ 30 minutes samedi matin et deux heures l'après-midi.

Selon le porte-parole du département d'Etat américain, Edgar Vasquez, l'opposition a fait preuve de sérieux et s’est rendue à la rencontre « avec l'intention de s'impliquer de manière constructive ».

Un autre responsable américain a déploré que pendant que des civils innocents meurent en Syrie, le régime continue ses manigances.

L'objectif officiel des pourparlers dits de Genève II est de former un gouvernement syrien de transition, mais selon les analystes, il est peu probable que cet objectif soit atteint.

Le conflit en Syrie a éclaté en mars 2011, lorsque des manifestations pacifiques ont dégénéré en guerre civile qui, selon l'ONU, a fait plus de 100.000 morts et près de neuf millions de déplacés.
XS
SM
MD
LG