Liens d'accessibilité

RDC: un deuxième responsable d'ONG enlevé en moins d'une semaine au Nord-Kivu


RDC: un deuxième responsable d'ONG enlevé en moins d'une semaine au Nord-Kivu

RDC: un deuxième responsable d'ONG enlevé en moins d'une semaine au Nord-Kivu

« C’est une terreur qui est, en fait, installée par le pouvoir comme on s’approche des élections. (…) l’opposition politique a été neutralisée et les gens qui parlent encore au nom de la population, ce sont les militants des droits de l’Homme », a déclaré Doli Ibefo, directeur exécutif de l’association la Voix des Voix.

Balisi Kapumba, animateur de l'ONG Action solidaire pour la paix et le développement (ASPD), a été enlevé vendredi par des hommes en uniforme à son domicile, à Goma. C’est ce qu’a fait savoir le président par intérim de la Société civile du Nord-Kivu, Thomas D’Aquin Muiti.

Trois jours auparavant, c’était le président de la société civile du territoire de Masisi, Sylvestre Bwira, qui était enlevé également par des hommes en uniformes.

Toujours à Goma, un autres membre d'ONG a été « menacé d'enlèvement », vendredi, et l'autre a vu l'enclos de son domicile « forcé par des hommes en uniformes », dans la nuit de dimanche à lundi, indique-t-on de même source.

La Radio Okapi parle de cinq militants des droits de l’homme qui sont portés disparus dans la région.

« C’est une terreur qui est, en fait, installée par le pouvoir comme on s’approche des élections. (…) l’opposition politique a été neutralisée et les gens qui parlent encore au nom de la population, ce sont les militants des droits de l’Homme », a déclaré Doli Ibefo, directeur exécutif de l’association la Voix des Voix.

Pour le vice-gouverneur du Nord-Kivu, Me Feller Lutaichilwa, « Les activistes des droits de l’Homme sont considérés comme une menace pour ceux qui constituaient des menaces pour les droits de l’Homme dans le passé.»

XS
SM
MD
LG