Liens d'accessibilité

Scandale Mondial 2006: Beckenbauer dans le viseur de la fédération allemande


Franz Beckenbauer

Franz Beckenbauer

La DFB se réserve le droit de réclamer les mystérieux 6,7 millions d'euros versés à la FIFA et qui aurait pu servir à garantir l'attribution du Mondial 2006 à l'Allemagne.

La fédération allemande de foot (DFB) a indiqué vendredi avoir entamé une procédure dans le scandale de l'attribution du Mondial 2006 visant le "Kaiser" du Franz Beckenbauer, deux ex-présidents de la DFB, la FIFA et l'exécuteur testamentaire du défunt patron d'Adidas.

"LA DFB a pris ses dispositions pour éviter une prescription" qui empêcherait une éventuelle demande d'indemnisation de la fédération, explique-t-elle dans un communiqué, selon l'agence sportive SID, filiale allemande de l'AFP. Un recours en ce sens a été déposé devant une juridiction d'arbitrage de Hambourg (nord).

Par cette procédure, la DFB se réserve le droit de réclamer les mystérieux 6,7 millions d'euros versés à la FIFA et qui aurait pu servir à garantir l'attribution du Mondial 2006 à l'Allemagne.

Ce scandale a déjà coûté son poste en novembre au patron de la fédération, Wolfgang Niersbach, l'une de personnes citées dans le recours déposé par la DFB, au côté de Beckenbauer qui présidait le Comité d'organisation de la manifestation sportive.

Selon M. Niersbach, les 6,7 millions d'euros ne constituaient pas un pot-de-vin visant à assurer à l'Allemagne le Mondial mais un montage opaque avec les fonds de l'ex-patron d'Adidas, Robert Louis-Dreyfus, et l'intervention du "Kaiser" pour obtenir de la Fifa une subvention de 170 millions d'euros.

La Fifa a rejeté en bloc ces affirmations. M. Beckenbauer a admis "une erreur" mais affirmé qu'il n'y avait "pas eu de voix achetées".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG