Liens d'accessibilité

Scandale Fifa : la levée du secret bancaire en bonne voie


Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa.

Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa.

L'Office fédéral de la justice (OFJ) suisse a décidé de lever partiellement le secret bancaire pour livrer des données sur les dirigeants de la Fifa arrêtés en mai à la demande de la justice américaine, a révélé jeudi le site du Neue Zuercher Zeitung.

L'information du journal zurichois a été confirmée à l'agence suisse ATS par un porte-parole de l'OFJ.

Les titulaires des comptes bancaires concernés peuvent faire recours contre cette décision de l'OFJ dans un délai de 30 jours devant le Tribunal pénal fédéral suisse. Dès que la décision entrera en vigueur, la Suisse transmettra aux États-Unis les données bancaires des dirigeants de la Fifa arrêtés le 27 mai dans le cadre de l'affaire de corruption touchant l'instance mondiale du football.

D'autres décisions partielles vont suivre, a précisé le porte-parole de l'OFJ.

Au total, quatre demandes d'entraide judiciaire sont parvenues à l'OFJ dans le cadre des enquêtes judiciaires sur la Fifa. La requête principale ainsi que deux demandes supplémentaires ont déjà été déposées avant l'arrestation des sept dirigeants. La dernière remonte au 25 septembre.

Aucun détail n'a été donné sur les personnes ou les banques concernées.

Début novembre, UBS et Crédit suisse, respectivement les N.1 et N.2 du secteur bancaire suisse, avaient révélé avoir été interrogés dans le cadre du scandale de corruption par les autorités américaines et suisses.

L'OFJ a approuvé l'extradition de plusieurs de ces responsables de la Fifa. Deux ont déjà été remis aux autorités américaines. Les cinq autres refusent toujours d'être extradés vers les États-Unis, et la procédure n'est pas encore terminée.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG