Liens d'accessibilité

Sassou Nguesso à Paris...polémique sur les biens mal acquis


Denis Sassou Nguesso (archives)

Denis Sassou Nguesso (archives)

Le président congolais a déclaré, après sa rencontre avec M. Hollande, que la justice française n’avait pas le droit d’enquêter sur ces questions.

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, qui est à Paris pour plusieurs jours, a discuté avec le président francais Francois Hollande à l’Elysée, de questions relatives aux crises politico-militaires en Centrafrique et en RDC, et également de la lutte contre les djihadistes au Mali.

Visé par une enquête judiciaire sur son patrimoine en France, dans le cadre de l’affaire des biens mal acquis, M. Sassou Nguesso, a déclaré après sa rencontre avec M. Hollande, que la justice francaise n’avait pas le droit d’enquêter sur ces questions, estimant qu'il s'agit d'une entorse au principe de "non-ingérence".

Le président Denis Sassou Nguesso (à dr.) et l'ancien leader gabonais Omar Bongo

Le président Denis Sassou Nguesso (à dr.) et l'ancien leader gabonais Omar Bongo



L’enquête vise les conditions dans lesquelles trois chefs d'Etat africains, Denis Sassou Nguesso, Teodoro Obiang Nguema de Guinée équatoriale, et Feu Omar Bongo, du Gabon, auraient acquis, avec de l’argent public, un patrimoine très important en France.

Au plan économique, Bolloré vient de rénover le port de Pointe Noire et les intérêts pétroliers entre la France et la République du Congo sont considérables.

En réaction à la visite du président Sassou Nguesso à l’Elysée, l'ONG Survie a condamné "la légitimation du régime congolais par le gouvernement socialiste".

La VOA a joint à Paris le Chargé du plaidoyer et des campagnes à Survie.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG