Liens d'accessibilité

Sans le Sahara, les Bahamas n'existeraient pas, selon des chercheurs américains


Les îles Bahamas, vue de l'espace (Photo AP)

Les îles Bahamas, vue de l'espace (Photo AP)

Sans le désert du Sahara, les îles Bahamas dans la mer des Caraïbes n’existeraient pas. C’est ce qu’affirment des chercheurs de l'Université de Miami en Floride.

Selon eux, ce sont les poussières riches en fer du Sahara, transportées par les vents au-dessus l'Atlantique, soit une épopée de 8.000 km, qui ont nourri les bactéries fabriquant le carbonate de calcium qui a permis aux îles Bahamas d'émerger de la mer. Un processus qui aura pris une centaine de millions d'années.

Leurs travaux, réalisés sous la direction du géologue Peter Swart, ont été publiés dans la revue « Geology ».

Les scientifiques affirment avoir trouvé des concentrations élevées de deux éléments caractéristiques du sable du Sahara dans des échantillons prélevés au fond de la mer le long de la banquise des Bahamas. Ces sédiments, a expliqué M. Swart, ont été créés par les cyanobactéries qui ont « besoin de dix fois plus de fer que les autres organismes photosynthétiques, parce qu'ils fixent l'azote atmosphérique ». Un processus qui produit du carbonate de calcium, cette même matière qui entoure maintenant la chaîne des îles Bahamas.

XS
SM
MD
LG