Liens d'accessibilité

Saisie de plus de deux tonnes de cannabis au Mali en provenance du Burkina Faso


Des clients achètent des plants de cannabis le 20 avril 2016, à San Francisco, États-Unis.

Des clients achètent des plants de cannabis le 20 avril 2016, à San Francisco, États-Unis.

Les douanes maliennes ont saisi cette semaine plus de deux tonnes de cannabis en provenance du Burkina Faso, destinées notamment au Sénégal et à la Guinée, a annoncé le chef de la brigade mobile d'intervention (BMI) des douanes Ibrahim Diakité.

La brigade mobile d’intervention (BMI) de la Douane malienne a fait une saisie historique de cannabis d’une valeur de 3 milliards 500 millions de FCFA, dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 août 2016 à Bamako.

La drogue en question a été transportée par un camion conçu pour les besoins.

Mais malgré tout, les agents de la BMI ont découvert la manne soigneusement dissimulée, dans ce camion immatriculé au Mali en provenance de Fana localité située 120 km de Bamako.

Selon l’inspecteur en chef de la BMI Ibrahima Diakité, "c’est la plus grande saisie au niveau de l’administration des douanes maliennes, jusqu’à présent en matière de stupéfiant, grâce à la vigilance de quelques agents qui étaient au poste de Zantiguila", en précisant que l'équipe a "pu déceler qu’au niveau de ce véhicule là, effectivement il y avait une cache aménagée sur le fond du véhicule, sur près d'un mètre, parce que tout simplement la longueur extérieure et intérieure du véhicule ne correspondait pas".

"Ce sont des caches aménagées, qui sont montées dans le véhicule, donc souvent c’est la perspicacité, la clairvoyance des agents qui nous permettent d’arriver à bout de ces gens là", explique Ibrahima Diakité.

Les habitués de cette pratique avouent transporter cette quantité de drogues une à deux fois par mois en provenance du Burkina Faso.

Ils ont déposé un stock à Sebénicoro , qui sert à desservir la Guinée Conakry et le Sénégal.

La drogue saisie fait 1254 briques de cannabis, soit 2106, 88 kg selon la pesée entreprise par les agents de la BMI. La valeur marchande de cette quantité fait 3,5 milliards FCFA.

Les trafiquants arrêtés par Ibrahim Diakité et ses hommes sont de nationalités maliennes, mais le produit a été chargé au Burkina Faso dans le secteur de Bobo Dioulasso.

À rappeler que la BMI a mis hors d’état de nuire des trafiquants d’armes il y a quelques mois.

Kassim Traoré, à Bamako pour VOA Afrique

XS
SM
MD
LG