Liens d'accessibilité

Rwanda : l’opposition parle d’une « guerre » contre elle


Rwanda : l’opposition parle d’une « guerre » contre elle

Rwanda : l’opposition parle d’une « guerre » contre elle

L’un des fondateurs du Parti social a été reconnu coupable d’atteinte à la sécurité de l’Etat.

La situation s’est, à nouveau, dégradée à Kigali entre le pouvoir de Paul Kagame et l’opposition. La semaine dernière, Bernard Ntaganda, l’un des fondateurs du Parti social a été reconnu coupable d’atteinte à la sécurité de l’Etat et incitation à la division ethnique. Il purgera une peine de quatre ans de prison, une sentence dénoncée par Amnesty International et Human Rights Watch

Dans un communiqué les Forces démocratiques Unies (FDU), parti de Victoire Ingabire, elle-même incarcérée, parlent, elles, d’une « guerre » contre l’opposition. Les FDU parlent même de cauchemar judiciaire.

« Ce qui se passe ici, c’est que la justice travaille du côté du gouvernement – ça c’est vrai ! – et quand il s’agit des opposants politiques, là, ça devient vraiment des choses très, très grave », a souligné Sylvain Sibomana, secrétaire général du parti.

XS
SM
MD
LG