Liens d'accessibilité

L’ancien ministre rwandais Hyacinthe Nsengiyumva ne sera pas extradé dans l’immédiat


Crânes de victimes du génocide à l'Ecole Technique de Murambi, Rwanda

Crânes de victimes du génocide à l'Ecole Technique de Murambi, Rwanda

La cour d’appel de Paris a constaté qu’elle ne pouvait donner suite à la demande d’extradition du Rwanda

L’ancien ministre rwandais Hyacinthe Nsengiyumva, dont le dossier d’extradition a été perdu par le tribunal de Paris, a appris aujourd’hui qu’il ne serait pas extradé dans l’immédiat.

La cour d’appel a constaté qu’elle ne pouvait donner suite à la demande d’extradition du Rwanda qui accuse Nsengiyumva de complicité dans le génocide de 1994.

Arrêté l’année dernière en France, M. Nsengiyumva était jusqu'à présent soumis à un contrôle judiciaire. Cette mesure a été levée mercredi par la justice française.

Ecoutez en exclusivité sur les ondes de la VOA la réaction de l’ancien ministre rwandais des transports.

Voici la réaction d’Alain Gauthier, le président du collectif des parties civiles du Rwanda, qui revient sur les faits reprochés à l’ancien ministre rwandais.

XS
SM
MD
LG