Liens d'accessibilité

Rwanda : Le candidat Jean Damascène Ntawukuriryayo se défend


Rwanda : Le candidat Jean Damascène Ntawukuriryayo se défend

Rwanda : Le candidat Jean Damascène Ntawukuriryayo se défend

Jean Damascène Nawuriryayo, le candidat du Parti social démocrate se défend d̂être un candidat de complaisance. Interrogé par la Voix de l'Amérique il insiste que le PSD se conforme à la légalité républicaine alors que ses détracteurs évoluent dans l'illégalité.

Le vice-président de l’Assemblée Nationale se défend d’être un candidat de complaisance à la présidentielle du 9 août.
Jean Damascène Ntawukuriryayo est le deuxième candidat investi par son parti, le Parti Social Démocrate, pour devenir son futur porte-drapeau à la présidentielle.

« Nous sommes dit-il, un parti qui existe depuis 1991, et qui a toujours prôné l’émancipation, unité et la réconciliation de tous les Rwandais, même avant le génocide, et qui après le génocide a participé à la reconstruction de ce pays. »
Mais dans une déclaration commune publiée par trois partis d’opposition qui ne sont pas encore légalement reconnues, les « Forces Démocratiques Unifiées » dénoncent la candidature du vice président de l’Assemblée Nationale comme une candidature de complaisance, la candidature du « comparse » de Paul Kagamé et que le PSD est un parti « satellite » du Front Patriotique Rwandais au pouvoir.

Lors de la dernière présidentielle en 2003 au Rwanda, le PSD avait fait campagne pour M. Kagamé alors candidat du FPR. Mais le leader du parti social démocrate rejette en bloc toutes ces accusations car selon lui, son parti a toujours été partenaire du FPR, mais a toujours gardé son indépendance. Jean Damascène Ntawukuriryayo fait remarquer que son parti se plie à la légalité constitutionnelle pendant que ses détracteurs militent dans des partis non reconnus par la loi rwandaise. Plutôt que de discuter avec eux, il préfère consacrer ses énergies à la préparation de son programme de campagne.




XS
SM
MD
LG