Liens d'accessibilité

Russie/Dopage: le TAS donne raison à la Fédération internationale d'athlétisme


Sergey Kirdyapkin, champion olympique du 50 km marche à Londres, suspendu par la RUSADA à partir du 15 octobre 2012.

Sergey Kirdyapkin, champion olympique du 50 km marche à Londres, suspendu par la RUSADA à partir du 15 octobre 2012.

Le Tribunal arbitral du sport a validé les appels de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) contre les décisions de l'agence russe antidopage (RUSADA) concernant les sanctions de six athlètes jugées "incorrectes" par l'IAAF.

Parmi eux, le champion olympique 2012 du 50 km marche, Sergey Kirdyapkin et cinq autres coéquipiers dont deux anciens champions olympiques et un ancien champion du monde qui pourraient tous être privés de leurs titres.

En janvier dernier, la RUSADA avait sanctionné six athlètes en raison d'anomalies dans leur passeport biologique en les suspendant de manière tronçonnée de façon, le plus souvent, à leur permettre de conserver les titres acquis dans les grands rendez-vous.

L'IAAF contestait donc devant le TAS ce qui lui semblait une "disqualification sélective" non conforme à son règlement antidopage.

Le TAS a donc admis son appel et requalifié les sanctions des six athlètes.

Sergey Kirdyapkin, champion olympique du 50 km marche à Londres, suspendu en premier lieu par la RUSADA à partir du 15 octobre 2012, a finalement été sanctionné du 20 août 2009 au 15 octobre 2012 ce qui devrait conduire l'IAAF et le CIO à lui retirer son titre. Même sanction pour Olga Kaniskina, médaillée d'argent du 20km marche en 2012.

Sergey Bakulin, qui avait écopé de la même sanction, a lui été suspendu du 25 février 2011 au 24 décembre 2012 et devrait en conséquence être privé de son titre mondial 2011 du 50 km.

Valeriy Borchin, finalement suspendu du 14 août 2009 au 15 octobre 2012 perdrait lui ses titres mondiaux 2009 et 2011 sur 20 km marche.

Vladimir Kanaikin a lui été suspendu pour huit ans et non à vie comme l'avait jugé la RUSADA, à compter du 17 décembre 2012.

Enfin la coureuse de 3000 steeple Yuliya Zaripova, qui avait déjà perdu ses titres mondiaux 2011 et olympiques 2012 pour une précédente suspension, a été bannie du 20 juillet 2011 au 25 juillet 2013.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG