Liens d'accessibilité

Guinée : incertitude autour du second tour de la présidentielle


Le défunt président de la CENI, Ben Sekou Sylla, en conversation avec la présidente du Conseil national de transition, Rabiatou Sera Diallo, en juin dernier

Le défunt président de la CENI, Ben Sekou Sylla, en conversation avec la présidente du Conseil national de transition, Rabiatou Sera Diallo, en juin dernier

Le pays est en proie à de vives tensions politiques. La campagne électorale a été suspendue en raison des affrontements entre les partisans d’Alpha Condé et ceux de Cellou Dalein Diallo, les deux candidats en lice pour le vote du 19 septembre.

Les Guinéens attendent de savoir si le second tour de l’élection présidentielle guinéenne se tiendra le 19 septembre comme prévu. A quelques jours de cette échéance, le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Ben Sekou Sylla, vient de mourir. Agé de 57 ans et malade, il a rendu l’âme lundi soir, dans un hôpital de Paris, a annoncé sa famille.

La semaine dernière, il avait été condamne à un an de prison pour falsification des résultats du premier tour de la présidentielle.

Le pays est en proie à de vives tensions politiques. La campagne électorale a été suspendue en raison des affrontements entre les partisans d’Alpha Condé et ceux de Cellou Dalein Diallo, les deux candidats en lice pour le vote du 19 septembre. Mais les partisans d’Alpha Condé demandent un report de l’élection. La fracture entre les deux camps est, pour le moins, profonde.

Tout ça n’est pas arrivé par hasard, dit Alpha Amadou Bano Barry, vice-recteur de l’université Sonfonia à Conakry. « Dans aucun pays au monde, il n’y a jamais eu d’affrontements entre des populations pour des considérations politiques si, au préalable, elles n’ont pas été préparées, disons par l’utilisation de vocabulaires de guerre, qui précède toujours les conflits », a-t-il expliqué.

Le premier ministre guinéen, Jean-Marie Doré a appelé les deux candidats au second, à apaiser les esprits de leurs partisans respectifs. Il doit rencontrer, mercredi, les responsables de la Céni, afin de connaitre l’état d’avancement des travaux d'organisation du second tour de la présidentielle.

XS
SM
MD
LG