Liens d'accessibilité

Roumanie: le club historique du Rapid Bucarest exclu de 1ère division


Fondé par des ouvriers des chemins de fer de la capitale en 1923, le FC Rapid Bucarest était remonté en première division à l'issue de la saison 2015/16.

La Ligue professionnelle roumaine de football (LPF) a annoncé jeudi avoir exclu de la 1ère division nationale le Rapid Bucarest, club historique du pays, en faillite.

"Même si sur le terrain le FC Rapid a gagné son droit de participer à la compétition, d'un point de vue juridique il ne peut malheureusement pas participer", a annoncé Iustin Stefan, secrétaire de la Ligue.

Sa place dans le championnat de Roumanie, qui reprend vendredi, a été attribuée au Poli Timisoara qui est ainsi sauvé de la relégation en 2e division.

Le tribunal de Bucarest avait prononcé à la mi-juin la faillite du FC Rapid, englué dans des difficultés financières depuis plusieurs années. Le club a contesté cette décision et la cour d'appel doit se prononcer le 24 août.

Selon le responsable de la LPF, même si la cour décide en faveur du club, celui-ci ne pourra pas participer au championnat en raison de ses problèmes financiers.

Le Rapid Bucarest était en redressement judiciaire depuis 2012, avec des dettes évaluées à environ 4 millions d'euros.

Son entraîneur, Dan Alexa, avait annoncé mercredi son intention de quitter le club, estimant que le Rapid Bucarest "a des chances minimes de continuer à exister". D'autres joueurs cherchent des engagements ailleurs, selon le site Digi Sport.

Fondé par des ouvriers des chemins de fer de la capitale en 1923, le FC Rapid Bucarest était remonté en première division à l'issue de la saison 2015/16.

Le club a notamment remporté trois fois le championnat de première division -la dernière fois en 2003- et 13 fois la Coupe de Roumanie. Au plan international, l'équipe a atteint les quarts de finale de l'Europa League en 2006.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG