Liens d'accessibilité

Romaric à la VOA : "tous ceux qui iront à la Coupe du monde aspirent à une place de titulaire"


Les joueurs ivoiriens célèbrent leur but contre le Burkina Faso lors de la CAN 2012 à Malabo

Les joueurs ivoiriens célèbrent leur but contre le Burkina Faso lors de la CAN 2012 à Malabo

Invité de Sporama sur la Voix de l'Amérique, le joueur ivoirien revient sur son retour parmi les Eléphants et ses attentes pour la prochaine coupe du monde au Brésil.

Comment accueillez-vous ce retour en sélection ?

Romaric : "C’est un sentiment de joie. Quand on part défendre le drapeau ivoirien, c’est toujours un plaisir. Maintenant, je ne suis pas un nouveau, je suis un ancien donc ce n’est pas une surprise."

Comment définir votre rôle dans cette équipe ivoirienne ?

Romaric : "Je suis au milieu. Avec les anciens, d’un côté, comme Zokora, Kolo et Didier. Mais aussi encadrer les jeunes pour qu’ils prennent la relève. Je suis donc au milieu pour que la mayonnaise prenne et qu’on garde cette bonne ambiance pour gagner un trophée."

Ne pas sortir de la phase de poules, serait-ce une déception pour la Côte d’Ivoire ?

Romaric : "C’est la première fois que nous avons une poule ouverte. Certes, chaque équipe sera difficile à jouer comme la Grèce, le Japon ou la Colombie. Chacun a sa chance. C’est à nous de faire ce qu’il faut."

On parle beaucoup en Côte d’Ivoire du maintien ou non au poste de sélectionneur de Sabri Lamouchi. Que pensez-vous de cette polémique ?

Romaric : "C’est dommage qu’on crée une telle polémique à quelques mois de la Coupe du Monde. On n’a pas besoin d’être perturbé pour commencer la compétition. Le coach est quelqu’un de très solide et serein. Il sait ce qu’il veut faire avec le groupe."

Aspirez-vous à une place de titulaire lors de la Coupe du Monde ?

Romaric : "Bien sûr (rires). Tous ceux qui iront au Brésil aspirent à une place de titulaire. Maintenant, la concurrence est serrée. Il faut une concurrence seine, que les individus tirent le groupe vers le haut. Nous devons tous être prêts à être titulaire ou remplaçant pour faire la différence."

Après une expérience en demi-teinte en Espagne, quelles sont vos impressions à Bastia ?

Romaric : "J’ai retrouvé du plaisir et la joie d’être titulaire. J’évolue dans un championnat reconnu et avec mon équipe, nous sommes neuvièmes. Tout se passe très bien. Le parcours en Espagne a été une belle expérience. Il y a eu des hauts et des bas mais cela fait partie de la carrière d’un footballeur. Il faut l’assumer et avoir le mental pour aller de l’avant."

Quel est votre message pour les Ivoiriens qui attendent avec impatience cette coupe du monde ?

Romaric : "Je veux leur dire de ne pas se disperser. Ensemble, on sera plus fort. Il ne sert à rien de se disperser avec des polémiques autour de Lamouchi, Drogba, Yaya Toure ou Romaric, Zokora, etc. Nous devons être tous ensemble puisque nous mouillons le maillot pour eux. Nous espérons enfin faire quelque chose à cette grande coupe du monde."

Propos recueillis par Nicolas Pinault
XS
SM
MD
LG