Liens d'accessibilité

Joueur UEFA - Ronaldo sur le toit de l'Europe, avant le Ballon d'Or?


Cristiano Ronaldo et le coach Fernando Santos, (gauche), présentant, après leur victoire sur la France en finale, le trophée de l'Euro 2016 à l'aéroport Humberto Delgado de Lisbon, Portugal, lundi 11 juillet, 2016. (AP Photo/Paulo Duarte)

Cristiano Ronaldo et le coach Fernando Santos, (gauche), présentant, après leur victoire sur la France en finale, le trophée de l'Euro 2016 à l'aéroport Humberto Delgado de Lisbon, Portugal, lundi 11 juillet, 2016. (AP Photo/Paulo Duarte)

A 31 ans, la mégastar du Real vise maintenant un quatrième Ballon d'Or, trophée individuel suprême qui sera décerné en début d'année prochaine, sous l'égide de la Fifa.

Qui d'autre ? Cristiano Ronaldo, vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et de l'Euro-2016 avec le Portugal, a été logiquement sacré meilleur joueur UEFA de la saison écoulée, jeudi à Monaco, et fait figure de grand favori pour le prochain Ballon d'Or.

CR7 a recueilli plus de voix que son partenaire au Real, Gareth Bale, et qu'Antoine Griezmann, l'étoile française de l'Atletico Madrid, les deux autres finalistes de ce prix honorifique décerné depuis 2011 par la presse sportive européenne, en marge du tirage au sort des groupes de la Ligue des champions.

Ronaldo -- vainqueur pour la deuxième fois de prix UEFA et qui succède au palmarès à Lionel Messi -- a donc battu fois Griezmann en finale pour la troisième fois en trois mois: en C1, à l'Euro et pour cette récompense individuelle.

A 31 ans, la mégastar du Real vise maintenant un quatrième Ballon d'Or, trophée individuel suprême qui sera décerné en début d'année prochaine, sous l'égide de la Fifa.

Les moments forts de la saison écoulée du Portugais ? On peut en retenir quatre. Le dernier tir au but qui offre la 11e Ligue des champions au Real. Le but de la tête face au pays de Galles en demi-finale de l'Euro après une détente phénoménale. Le but incroyable du talon marqué contre la Hongrie en poule de ce tournoi. Sans oublier, bien sûr, un CR7, genou bandé, sur la touche, se conduisant comme un coach pour guider ses compatriotes vers la victoire, le premier trophée majeur de la Selecçao.

"Je suis évidemment heureux, ça a été une incroyable saison mais ces deux autres joueurs le méritaient. Désolé, Antoine, de t'avoir battu en finale de la Ligue des champions et en finale de l'Euro et désolé, Gareth, de t'avoir battu en demi-finale de l'Euro", a commenté Ronaldo, costume bleu à gros carreaux, sur scène en recevant son prix aux côtés de ses concurrents.

- Ronaldo avait agacé Lloris -

Ses chutes sur le terrain, avant de sortir définitivement sur une civière en finale de l'Euro-2016, ont en tout cas agacé le capitaine français Hugo Lloris. "Cela a beau être Ronaldo, un immense joueur pour lequel on a beaucoup de respect, il a cassé le rythme et ça, c'était très énervant sur le terrain", a déploré le gardien, cette semaine dans L'Equipe, pour sa première sortie médiatique depuis cette finale.

Griezmann, 25 ans, avait été désigné meilleur joueur et avait terminé meilleur buteur (6 réalisations) de l'Euro-2016. Mais, finaliste battu, il ne faisait pas le poids face à l'ancien joueur de Manchester United.

Bale, 27 ans, avait lui aussi remporté la C1 aux côtés de Ronaldo mais s'était arrêté en demi-finale de l'Euro avec le pays de Galles, face à CR7, comme l'a rappelé jeudi ce dernier dans son discours.

L'ennemi juré de Ronaldo, Lionel Messi, double lauréat du trophée UEFA (2011 et 2015) et quintuple Ballon d'Or, n'était pas parmi les trois finalistes, pour une fois, après avoir échoué avec le Barça en quart de finale de la Ligue des champions.

Chez les filles, c'est l'attaquante Ada Hegerberg, Norvégienne de l'Olympique lyonnais, qui a été élue meilleure joueuse UEFA de la saison écoulée par la presse sportive européenne. Etaient finalistes la Française Amandine Henry, qui a réussi avec l'Olympique lyonnais un triplé (championnat de France, Coupe de France, Ligue des Champions) avant de s'engager avec le club américain des Portland Thorns, et l'Allemande Dzsenifer Marozsan, qui évoluait à Francfort lors de la saison 2015-16 mais porte maintenant le maillot de l'OL.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG