Liens d'accessibilité

Réunion tendue ici à Washington entre hauts responsables russes et américains


John Kerry (à g.) et son homologue russe, Sergei Lavrov

John Kerry (à g.) et son homologue russe, Sergei Lavrov

Des responsables américains et russes se sont réunis à Washington vendredi pour des entretiens sur plusieurs questions qui divisent les deux pays.

Les relations entre les Etats-Unis et la Russie restent tendues, trois jours après que le président Barack Obama eut annulé son sommet prévu le mois prochain à Moscou avec le président russe Vladimir Poutine. Les États-Unis sont particulièrement irrités du fait que la Russie ait accordé l'asile temporaire à l'ancien expert du renseignement, Edward Snowden, refusant de l'expulser pour qu’il puisse être traduit en justice afin de répondre d’accusations d'espionnage.

La Russie est mécontente du fait que le président Barack Obama, pour témoigner de son irritation concernant l’affaire Snowden, eut annulé son tête à tête prévu à l’occasion du prochain sommet du G20 qui doit avoir lieu en Russie au mois de septembre.

Le secrétaire d'Etat John Kerry et le secrétaire à la Défense Chuck Hagel ont conféré avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou pour discuter du cas Snowden, ainsi que toute une gamme de questions d'importance pour les deux pays, y compris la Syrie, la sécurité mondiale et les droits humains.

Si les responsables américains ont qualifié la rencontre de « positive et constructive », M. Kerry n’a pas caché que les relations russo-américaines se ressentent de fait « d’intérêts contradictoires, qui se heurtent ». M. Lavrov a reconnu que les rapports entre Moscou et Washington sont tendus, mais a confirmé qu’on ne saurait parler d’un retour à la « guerre froide ».
XS
SM
MD
LG