Liens d'accessibilité

Réunion inédite à Genève sur le programme nucléaire de Téhéran


Le secrétaire d'Etat américain John Kerry (à g.) et son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, à Genève (AP)

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry (à g.) et son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, à Genève (AP)

Contre toute attente, John Kerry a retrouvé mercredi soir le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif, avec qui il avait déjà discuté pendant cinq heures pendant la journée.

Les chefs de la diplomatie américain et iranien ont repris à Genève leurs pourparlers sur le programme nucléaire de Téhéran.

Contre toute attente, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a retrouvé mercredi soir le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif. Les deux hommes avaient discuté pendant cinq heures plus tôt dans la journée.

Selon un haut responsable du département d'Etat, les deux diplomates ont abordé un large éventail de questions. Kerry et Zarif ont ensuite briefé leurs équipes, les invitant à se préparer au cycle de négociations prévu jeudi.

Pour M. Zarif, il ne fait aucun doute que ces réunions additionnelles témoignent de la volonté de l'Iran et des grandes puissances mondiales d’« accélérer » leurs négociations dans l'espoir de parvenir à un accord d’ici à la date butoir du 1er juillet 2015.

En même temps, il a rejeté sur les Etats-Unis et le groupe P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume Uni, France et Allemagne) la responsabilité de faire aboutir les pourparlers. C’est à eux de prendre les décisions nécessaires, a fait valoir M. Zarif.

M. Kerry a été plus circonspect, précisant que ses longues discussions avec M. Zarif permettraient aux diplomates d'évaluer leurs positions respectives.

XS
SM
MD
LG