Liens d'accessibilité

Réunion à Bruxelles sur l’allégement de la dette de la Grèce


Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble (G) et le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker. (Photo AP)

Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble (G) et le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker. (Photo AP)

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, s'est dit "confiant de parvenir à une solution en mai" sur la Grèce.

Les ministres des Finances de la zone euro ont entamé lundi à Bruxelles le débat sur les moyens d'alléger la dette de la Grèce, espérant un accord fin mai permettant la poursuite de l'aide financière à ce pays.

S'exprimant sur la poursuite de l'aide financière à Athènes, conditionnée à l'avancée des réformes dans ce pays, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble a déclaré: "je suis toujours confiant de parvenir à une solution en mai".

Après l'adoption de mesures d'austérité controversées par le Parlement grec dans la nuit de dimanche à lundi, M. Schäuble espère "bien avancer aujourd'hui".

Il s'agit maintenant de se pencher sur les mesures supplémentaires, au cas où Athènes ne remplirait pas les objectifs budgétaires en 2018, a-t-il précisé.

Les discussions actuelles entre Athènes et ses créanciers portent sur le fait de savoir s'il faut préparer un paquet de réformes à mettre en œuvre si nécessaire ou bien réfléchir à un autre mécanisme, a expliqué le ministre allemand.

Interrogé sur un allègement éventuel de la dette grecque, comme le souhaite Athènes, soutenu par le FMI, M. Schäuble a estimé qu'il fallait d'abord que soit établie une analyse sur sa "soutenabilité".

"Sans cette analyse, il n'est pas possible de voir si un allègement de la dette est une nécessité", a-t-il ajouté.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG