Liens d'accessibilité

Retrait d'un bataillon Russe de la frontière avec l'Ukraine


« Nous exhortons la Russie à accélérer ce processus », a dit Jen Psaki, porte-parole du département d'Etat

« Nous exhortons la Russie à accélérer ce processus », a dit Jen Psaki, porte-parole du département d'Etat

« Si les informations qui font état d'un retrait des troupes russes de la frontière s’avèrent exactes, cela constituerait une première étape bienvenue », a déclaré la porte-parole du département d'Etat.

La Russie affirme avoir retiré lundi l’un des bataillons qu’elle a massé à la frontière avec l'Ukraine, alors même que le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, se rendait dans la péninsule de Crimée nouvellement annexée.

Des responsables russes et ukrainiens ont reconnu que certaines unités se sont retirées de la frontière. Washington chiffre à 40.000 le nombre de soldats déployés par la Russie le long de la frontière avec l’Ukraine. Un bataillon comprend en général entre 500 à 700 soldats.
Ici à Washington, le département d'Etat a accueilli la nouvelle avec prudence.

« Si les informations qui font état d'un retrait des troupes russes de la frontière s’avèrent exactes, cela constituerait une première étape bienvenue », a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Jen Psaki. « Nous exhortons la Russie à accélérer ce processus », a-t-elle poursuivi.

Mme Psaki a ajouté que les États-Unis continuent d'exhorter la Russie à engager un dialogue avec le gouvernement de Kiev pour désamorcer la crise, tout en respectant la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

L'OTAN a évoqué le mouvement d'un petit nombre de soldats russes, mais a estimé que les informations fournies à ce sujet n’étaient pas concluantes. De fait, les unités militaires peuvent être appelées à se déplacer pour de nombreuses raisons, y compris la fin de manœuvres, le réapprovisionnement, le redéploiement ou la rotation des troupes, font valoir des sources.
XS
SM
MD
LG