Liens d'accessibilité

Retour sur la victoire du Sénégal au tournoi de l'UEMOA


L'entraîneur malien Djibril Dramé, à Lomé, Togo, le 3 décembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

Pour la troisième fois, le Sénégal est champion de l’UEMOA. Le tournoi, organisé par le Togo, a été remporté par les Lions sénégalais qui ont pris l’avantage sur les Maliens les battant 1 à 0.

La 7e édition du tournoi de l’Intégration de l’union économique et monétaire des états de l’Afrique de l’ouest (UEMOA), a pris fin samedi avec le sacre du Sénégal.

Les Lions de la Téranga ont battu les aigles du Mali sur un score 1 à 0 grâce à un but inscrit par Badjé Aliou à la 78e minute de jeu.

La jeunesse de l’équipe sénégalaise a joué en sa faveur, affirme l’entraineur des lions, François Koto. "On sait que nos frères Maliens, ce sont des gens qui aiment se battre, mais notre équipe était plus jeune", a déclaré l'entraîneur.

François Koto, à Lomé, Togo, le 3 décembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

François Koto, à Lomé, Togo, le 3 décembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

Pour les Maliens qui ont fait nombreux le déplacement du stade de Kégué, la déception était de taille, mais l’ambassadeur du Mali au Ghana, Mohamed Maiga relativise :"il fallait bien un gagnant, et le Sénégal a eu un peu plus de chances!".

Pour le coach malien, c’est plus que de la malchance, c’est de la malédiction puisque c’est la troisième fois que le Mali voit le trophée de l’intégration lui échappé. "Ça devient une malédiction !", a lancé Djibril Dramé.

"Il faut voir comment le Mali a fait une bonne prestation et un bon jeu pendant le tournoi", explique l'entraîneur, parlant de faire une introspection pour comprendre la défaite.

Le trophée du meilleur buteur a été enlevé par le Sénégalais Badjé Aliou, avec 4 buts marqués. La coupe du fair-play est allée au pays organisateur c'est-à-dire le Togo, qui a terminé bon dernier de la compétition avec trois défaites.

Kayi Lawson, correspondant à Lomé

XS
SM
MD
LG