Liens d'accessibilité

Ann Romney : « Vous pouvez faire confiance à Mitt »

  • Nicolas Pinault

Mitt Romney et son épouse, Ann, mardi à la Convention républicaine de Tampa.

Mitt Romney et son épouse, Ann, mardi à la Convention républicaine de Tampa.

Premier temps fort de la Convention républicaine : la femme du candidat à la présidentielle est montée sur scène mardi soir à Tampa. Vêtue d'une robe rouge, Ann Romney a prononcé un discours visant à donner une image plus chaleureuse de son mari, lui qui peine à embraser les foules.
Ann Romney voulait donner une image plus chalereuse du candidat républicain à la présidentielle de novembre.

Ann Romney voulait donner une image plus chalereuse du candidat républicain à la présidentielle de novembre.


« Je vous parler d'amour. Je veux vous parler de l'amour profond que j’ai pour cet homme que j’ai rencontré lors d'une danse il y a plusieurs années. De l'amour profond que j’ai et que je sais que nous partageons pour ce pays. (…) Vous pouvez faire confiance à Mitt. Il aime l'Amérique. Il nous conduira vers un monde meilleur, comme il l'a fait lorsqu'il m’a raccompagnée après ce bal. Donnez-lui cette chance, donnez à l'Amérique cette chance. Que Dieu vous bénisse et que Dieu Bénisse l'Amérique »,
a conclu Ann Romney, la femme du candidat maintenant dûment intronisé par le parti républicain.

Mitt Romney est lui-même monté sur scène à la fin du discours, avec, en fond sonore, la chanson « My Girl » des Temptations.

Notons que selon les sondages, le président sortant Barack Obama domine pour le moment le vote féminin aux Etats-Unis.

Autre moment fort mardi soir, l'intervention de Chris Christie, le gouverneur du New Jersey, qui avait un temps été pressenti comme colistier pour Mitt Romney. Christie, véritable bête politique, jamais avare de bons mots, est très apprécié par l'électorat républicain.

« Les problèmes sont trop grands et donc les Américains perdent. La plus lente reprise économique depuis des décennies, un monstrueux déficit hors de contrôle, un système éducatif qui ne fait pas jeu égal avec le reste du monde. Peu importe comment on en est arrivé là, assez de se rejeter la faute, ce qui compte, c’est ce qu’on fait maintenant. Le leadership compte et voici la bonne nouvelle que je vous apporte ce soir : nous avons ce dirigeant pour l'Amérique, nous avons un nominé qui dira nous la vérité et nous conduira avec conviction, et maintenant il a un colistier qui fera de même. Nous avons Mitt Romney et Paul Ryan et nous devons en faire le président et le vice-président des Etats-Unis », a martelé le gouverneur du New Jersey.

Mercredi soir, le représentant du Wisconsin Paul Ryan, candidat à la vice-présidence, s’adressera à la Convention républicaine.
XS
SM
MD
LG