Liens d'accessibilité

Reprise des pourparlers israéliens et palestiniens à Jérusalem


Saeb Erekat (à g.) et Tzipi Livni, les chefs des délégations palestinienne et israélienne

Saeb Erekat (à g.) et Tzipi Livni, les chefs des délégations palestinienne et israélienne

Les négociateurs israéliens et palestiniens ont repris les pourparlers de paix mercredi à Jérusalem. Il s’agit de la première tentative de fond pour résoudre les grands problèmes entre les deux parties depuis 3 ans.

Israéliens et Palestiniens ont tenu des discussions préliminaires à Washington, et se sont engagés à passer neuf mois à discuter du sort des réfugiés palestiniens, des colonies israéliennes et des frontières du futur Etat palestinien.

Les négociateurs n’ont pas caché leur pessimisme quant à l'issue de cette première session officielle, qui devait se concentrer sur la définition du programme pour les futures négociations.

Lucy Kurtzer-Ellenbogen de l'Institut des États-Unis pour la Paix affirme que le simple fait de s'asseoir pour des entretiens n’est pas suffisant, loin de là. Encore faut-il que les deux parties reviennent de ces discussions convaincues qu’il vaut la peine de les poursuivre, fait-elle valoir. Pour ce faire, les dirigeants doivent avoir confiance, estimer que leurs opposants négocient de bonne foi, et que le processus aboutira à un accord.

Côté israélien, les négociateurs sont dirigés par la ministre de la Justice, Tzipi Livni. Les Palestiniens négocient sous l’égide de Saeb Erekat, et les pourparlers sont facilités par l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, Martin Indyk.
XS
SM
MD
LG