Liens d'accessibilité

Reprise des pourparlers de paix entre factions sud-soudanaises


Le médiateur Seyoum Mesfin a tancé les factions au conflit soudanais, les invitant à cesser leurs manœuvres dilatoires

Le médiateur Seyoum Mesfin a tancé les factions au conflit soudanais, les invitant à cesser leurs manœuvres dilatoires

Le gouvernement de Juba et les rebelles sud-soudanais, qui s'affrontent depuis neuf mois dans une sanglante guerre civile, ont repris lundi les négociations de paix en Ethiopie.

Selon l’agence Reuters, Seyoum Mesfin, le président du processus de médiation au Soudan du Sud, sous l'égide du bloc politique régional IGAD, a tancé les factions au conflit soudanais, les invitant à cesser leurs manœuvres dilatoires. Personne ne va gagner sur le terrain, a-t-il dit brutalement. Autant s’entendre, d’autant que le conflit a déjà couté la vie à plus de 10.000 personnes, alors que onze millions sont menacées par la famine.

Les négociations se tiennent dans la localité éthiopienne de Bahir Dar, dans le nord-ouest du pays selon l’Agence France Presse (AFP).

Il s'agit des premiers pourparlers depuis la signature, fin août, par le président sud-soudanais Salva Kiir et son rival Riek Machar, du quatrième accord de cessez-le-feu depuis le début du conflit. A l'agenda des discussions cette semaine figure la formation d'un gouvernement de « transition et d'union nationale », que l'IGAD a demandé aux belligérants de mettre en place. Parmi les principaux enjeux: l'attribution du poste de Premier ministre, et les pouvoirs qui lui seront attribués, a expliqué à l’AFP Taban Deng, chef de la délégation rebelle.

Le Soudan du Sud est déchiré depuis la mi-décembre par un conflit émaillé d'atrocités entre les troupes fidèles au président Kiir et celles de son ancien vice-président et rival, Machar.

XS
SM
MD
LG