Liens d'accessibilité

Reprise des manifestations au Burundi : au moins un tué et plusieurs blessés à Bururi


Des hommes transportent le cercueil de l'opposant Zedu Feruzi, chef du parti UPD, abattu avec son garde du corps samedi 23 mai 2014 à Bujumbura, Burundi.

Des hommes transportent le cercueil de l'opposant Zedu Feruzi, chef du parti UPD, abattu avec son garde du corps samedi 23 mai 2014 à Bujumbura, Burundi.

Au moins un mort et plusieurs blessés par des balles tirées par la police lundi dans la province de Bururi, dans le sud du pays, où des manifestations contre la candidature du président Pierre Nkurunziza ont lieu.

Les manifestations ont repris lundi après l’assassinat samedi dans la soirée d’un leader de parti politique d’opposition, Zedi Feruzi ainsi que de son garde du corps.

Selon l’AFP qui cite un témoin et une source administrative locale, une centaine de manifestants anti-troisième mandat ont bloqué la route à Muyange, dans la commune de Mugamba, à 60 km au sud-est de Bujumbura, selon un témoin et une source administrative locale.

Des témoins ont affirmé que la police est intervenue, a tiré et fait un tué et deux blessés parmi les manifestants.

Des manifestations hostiles au pouvoir ont également été signalées à Matana, un peu plus au sud dans la même province.

L’opposition a suspendu sa participation au dialogue avec le pouvoir après l’assassinat de Feruzi et a appelé à la reprise des manifestations après la trêve prévue pour le week-end.

Les heurts avec la police ont déjà fait une trentaine de morts en quatre semaines.

XS
SM
MD
LG