Liens d'accessibilité

Report officiel des élections centrafricaines pour l’été 2015


People hide from gunfire near church during firefight between African peacekeepers, fighters from the Christian "anti-balaka" militia, Bangui, Feb. 18, 2014.

People hide from gunfire near church during firefight between African peacekeepers, fighters from the Christian "anti-balaka" militia, Bangui, Feb. 18, 2014.

Le Groupe international de contact sur la Centrafrique a entériné sur demande des autorités de transition un report de cinq mois des élections prévues en février.

"Après évaluation, nous avons estimé que le précédent calendrier des élections en Centrafrique fixé conformément à la Charte constitutionnelle de transition était intenable", a déclaré à la radio nationale centrafricaine le chef de la diplomatie congolaise, Basile Ikouébé, représentant du président Denis Sassou Nguesso, médiateur de la crise centrafricaine, à la suite d'une réunion du GCI mardi à Bangui.

"Nous avons donc examiné les propositions faites par les autorités de la transition et convenu de repousser les élections en juin ou juillet 2015", a-t-il ajouté.

Début septembre, le président de l'Autorité nationale des élections (ANE), Dieudonné Kombo-Yaya, avait indiqué que "les élections générales prévues pour février 2015 ne pourraient se tenir à cette date", en raison de l'insécurité persistante et d'un manque de moyens financiers.

Ce dernier, joint par la VOA Afrique, affirme que "le fichier électoral a été complétement détruit.Il faut le refaire et cela passe d'abord par un recensement électoral."

La création de l'ANE et d'une carte électorale biométrique avait été décidée en 2012 pour éviter les fraudes après la réélection contestée de l'ex-président François Bozizé.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG