Liens d'accessibilité

Report de la présentation du rapport de l'UE sur la présidentielle au Gabon


Un couple regarde l'inauguration du président Ali Bongo à Libreville, Gabon, le 27 septembre 2016.

La présentation du rapport final des observateurs de l'Union européenne (UE) surl'élection présidentielle au Gabon, qui devait avoir lieu mercredi, a été reporté "à la demande des autorités", a indiqué lundi la délégation de l'Union européenne au Gabon.

"La date qui nous a été proposée est le 12 décembre, mais nous vous confirmerons l'information dès que possible", a indiqué la délégation de l'UE à Libreville dans un message à la presse.

Le rapport devait être présenté mercredi à Libreville par la cheffe de la Mission d'observation européenne (MOE), l'euro-députée bulgare Mariya Gabriel. Cette date aurait coincidé avec la visite d'Etat d'Ali Bongo Ondimba en Chine du 6 au 8 décembre. "Il n'est pas souhaitable que le rapport soit présenté en l'absence du chef de l'Etat", avait déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement Alain-Claude Bilie-By-Nzé.

Mme Gabriel avait évoqué des "anomalies" dans le pré-rapport présenté en septembre juste après le scrutin à tour unique du 27 août.

La Cour constitutionnelle a validé la réélection de M. Bongo en rejetant le 23 septembre le recours de son rival Jean Ping (50,66% des suffrages, soit 172.990 voix, contre 47,24%, 161.287).

M. Ping demandait le recomptage des voix dans le fief de M. Bongo, la province du Haut-Ogooué, où le président sortant a obtenu 95% des voix pour 99% de participation.

M. Ping, qui se proclame toujours "le président élu", a promis de s'adresser "solennellement au peuple gabonais" après la publication de ce rapport.

L'annonce par la commission électorale de la victoire d'Ali Bongo le 31 août avait provoqué des morts, des manifestations et des pillages sévèrement réprimés.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG