Liens d'accessibilité

Renvoi d'un policier ayant brutalement interpellé une lycéenne aux Etats-Unis


Un policier blanc américain auteur de l'arrestation brutale, dans une salle de classe, d'une lycéenne noire, a été renvoyé de son poste, a annoncé son supérieur hiérarchique.

L'agent Ben Fields, dont l'intervention musclée lundi, filmée par des élèves, a suscité une vaste indignation à travers les Etats-Unis, "a réalisé une action qui n'est pas conforme à la formation (des policiers) et qui n'est pas acceptable", a déclaré le shérif Leon Lott.

Dans plusieurs vidéos devenues virales sur internet, on voit le policier arracher violemment de sa chaise la lycéenne, en la cravatant, avant de la traîner par terre à travers la classe.

L'adolescente, scolarisée au lycée Spring Valley dans l'Etat de Caroline du Sud (sud-est), avait auparavant refusé d'obéir au policier qui lui demandait de sortir.

La justice américaine avait annoncé mardi ouvrir une enquête sur cette arrestation controversée, qui avait valu dans un premier temps à Ben Fields, un des deux agents référents de l'établissement, d'être suspendu administrativement.

"Balancer quelqu'un à travers une pièce n'est pas conforme au niveau de douleur censée être appliquée et ne fait pas partie des choses que nous enseignons", a insisté le shérif Lott dans une conférence de presse.

L'interpellation avait illustré une nouvelle fois la brutalité de la police aux Etats-Unis, après une série d'affaires, parfois meurtrières, impliquant des policiers blancs face à de jeunes hommes ou des adolescents noirs.

Hillary Clinton, candidate démocrate à l'élection présidentielle, avait qualifié mardi d'"inacceptable" cette arrestation.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG