Liens d'accessibilité

Le souvenir des victimes du 11 septembre 2001


Les tours du World Trade Center le 11 septembre 2001

Les tours du World Trade Center le 11 septembre 2001

Les extrémistes islamistes, a dit le président Obama, « pourraient chercher à déclencher un conflit entre les différentes religions, mais en tant qu’Américains, nous ne sommes pas – et ne serons jamais – en guerre avec l’islam. Ce n’est pas une religion qui nous avait attaqués ce jour de septembre, c’était Al-Qaïda, une misérable bande d’individus ayant perverti la religion. Et tout comme nous condamnons l’intolérance et l’extrémisme à l’étranger, nous resterons fidèles à nos traditions ici chez nous, en tant que nation diverse et tolérante. »

Ce mois marque l’anniversaire des attaques terroristes les plus meurtrières de l’histoire de l’Amérique. Le 11 septembre 2001, deux avions se sont écrasés sur les tours du World Trade Center, un autre avion s’est écrasé sur le Pentagone et un autre est tombé dans un champ en Pennsylvanie suite au soulèvement de passagers héroïques. Au total, quelques 3000 Américains ont péri dans ces attentats terroristes d’al-Qaida.

« Notre devoir de mémoire nécessite une certaine réflexion », a dit le président Barack Obama. « En tant que nation, et en tant qu’individus, nous devons nous demander quelle est la meilleure manière d’honorer ceux qui sont morts, ceux qui se sont sacrifiés… Nous n’avons pas besoin de chercher la réponse bien loin », a déclaré le président Obama.

« Les auteurs de cet acte ignoble n’ont pas seulement attaqué l’Amérique, ils ont attaqué l’idée même de l’Amérique, tout ce que défendons et représentons dans le monde. C’est donc l’honneur le plus élevé que nous devons rendre à nos disparus ; car notre arme la plus puissante dans la guerre en cours est de faire ce que nos adversaires redoutent le plus, à savoir rester fidèles à nos idéaux en tant qu’Américains, renouveler notre sens du destin commun, dire que nous forgeons le caractère de notre pays et que nous ne laisserons pas les actes de quelques petites bandes de meurtriers qui massacrent des innocents et se réfugient dans des caves déformer ce que nous sommes. »

Les extrémistes islamistes, a dit le président Obama, « pourraient chercher à déclencher un conflit entre les différentes religions, mais en tant qu’Américains, nous ne sommes pas – et ne serons jamais – en guerre avec l’islam. Ce n’est pas une religion qui nous avait attaqués ce jour de septembre, c’était Al-Qaïda, une misérable bande d’individus ayant perverti la religion. Et tout comme nous condamnons l’intolérance et l’extrémisme à l’étranger, nous resterons fidèles à nos traditions ici chez nous, en tant que nation diverse et tolérante. »

Al-Qaida et ses alliés continuent de tenter de saper les Etats-Unis ainsi que les idéaux qui font de l’Amérique un grand pays et un phare de liberté et d’espoir pour des milliards de personnes à travers le monde. Les Etats-Unis ne donneront jamais à ces terroristes la victoire qu’ils recherchent.

« Car notre cause est juste », a dit le président Obama. « Notre détermination est ferme. » Comme les générations passées, les Américains d’aujourd’hui affirment certains droits inaliénables, y compris la vie, la liberté et la quête du bonheur. L’Amérique a choisi d’être une nation sous Dieu, indivisible, avec la liberté et la justice pour tous. « C’est ainsi », a dit le président Obama, « que nous choisissons d’honorer nos morts… C’est ainsi que nous préserverons et protègerons le pays que nous aimons, de manière à le transmettre plus en sécurité et plus fort aux générations futures. »

XS
SM
MD
LG