Liens d'accessibilité

Referendum en Crimée : 95% des électeurs veulent le rattachement à la Russie


une électrice tenant un drapeau russe

une électrice tenant un drapeau russe

Les responsables électoraux de la Crimée affirment que 95% des électeurs se seront prononcés en faveur du rattachement de leur région à la Russie. Une décision qui impliquerait sa séparation de l’Ukraine.

Ces résultats provisoires ont été annoncé dimanche soir, quelques heures après la fermeture des bureaux de vote en Crimée. Le scrutin s’est tenu sous le regard de milliers de soldats russes lourdement armés. Le taux de participation est élevé puisqu’il est estimé à 75, voire 80%.

C’est dans ce contexte que le leader pro-Russe de Crimée, Sergei Aksynov, a annoncé que son gouvernement allait demander lundi le rattachement de cette région à la Fédération de Russie.

Mais à Kiev, le gouvernement ukrainien s’indigne. Au cours d’une réunion d’urgence, le Premier ministre intérimaire Arseni Iatseniouk a qualifié le referendum de « cirque, réalisé sous la menace de Moscou. »

Une femme votant à Simferopol

Une femme votant à Simferopol

Meme son de cloche à l'échelle internationale. Les États-Unis, l'Union européenne, et le Conseil européen disent qu’ils ne reconnaitront pas les résultats du referendum qu’ils qualifient d’illégal.

Tout comme le gouvernement ukrainien, ils dénoncent la menace d’une intervention militaire russe. Aucune décision sur l'avenir de l'Ukraine ne peut être prise sans le gouvernement ukrainien, martèle la Maison-Blanche. La présidence américaine a appelé tous les Ukrainiens à faire entendre leur voix lors de l’élection présidentielle prévue pour le 25 mai.

Les États-Unis et la Russie ont cependant convenu de soutenir réformes constitutionnelles en Ukraine comme solution à la crise politique que traverse ce pays. Au cours d’une conversation téléphonique, le secrétaire d’Etat américain John Kerry et son homologue Russe, Sergueï Lavrov, ont notamment évoqué le partage du pouvoir et la décentralisation.

De son côté, le ministre intérimaire de la Défense de l’Ukraine a annoncé une trêve avec la Russie en Crimée jusqu'au 21 mars.
XS
SM
MD
LG