Liens d'accessibilité

Référendum d'Abyei: les Ngok Dinka optent pour le Soudan du Sud


Festivités à Abyei suite à la publication des résultats du référendum

Festivités à Abyei suite à la publication des résultats du référendum

La population de la région d'Abyei, revendiquée par le Soudan et le Soudan du Sud, a voté à une majorité écrasante en faveur d’un rattachement au Sud, même si les gouvernements de ces deux pays ne reconnaissent pas le scrutin.

Les résultats de ce référendum officieux, publiés jeudi, montrent qu’une vaste majorité des Ngok Dinka, principal groupe ethnique de la région, sont favorables à une alliance avec le Soudan du Sud.

Cependant, un autre des principaux groupes ethniques de la région, la tribu nomade Misseriya, n'a pas participé au vote. Les dirigeants de la Misseriya, qui sont alliés à Khartoum, ont déclaré qu'ils ne reconnaîtraient pas les résultats du référendum.

L’un des hauts responsables du comité d’organisation du référendum, Zachariah Deng Majok, a dit à la Voix de l’Amérique (VOA) que plus de 99 % des électeurs ont opté pour une alliance avec Juba, lors du référendum de 3 jours qui a débuté dimanche.

Le statut d'Abyei, région tampon de quelques 10.000 kilomètres carrés, reste incertain depuis la signature de l’accord de paix de 2005 qui a mis fin à une guerre civile de 20 ans au Soudan.

Un référendum sur la région d’Abyei avait été programmé initialement pour janvier 2011. Toutefois, le Soudan et le Soudan du Sud ont été incapables de s'entendre sur la liste électorale, le gouvernement de Juba refusant d’inclure la tribu Misseriya.

La région d'Abyei est convoitée par les deux Soudans à cause de ses réserves de pétrole et ses terres fertiles. Elle est actuellement administrée par les Nations Unies (ONU).
XS
SM
MD
LG