Liens d'accessibilité

Référendum au Congo : le collectif "Tournons la Page" dénonce le "silence" de la France


Le président congolais Denis Sassou Nguesso, à gauche, est accueilli par le président français François Hollande à l'Elysée à Paris, le vendredi 6 décembre 2013.

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, à gauche, est accueilli par le président français François Hollande à l'Elysée à Paris, le vendredi 6 décembre 2013.

Le collectif d'associations européennes et africaines "Tournons la Page" a dénoncé mardi, dans une lettre ouverte à François Hollande, "le silence de la France" face au référendum constitutionnel annoncé par le président congolais.

Pour "Tournons la page",ce référendum n'est pas autre chose qu'un "coup d'État constitutionnel".

Âgé de 72 ans, Denis Sassou Nguesso, qui cumule plus de 30 ans au pouvoir, a annoncé au début du mois l'organisation d'un référendum le 25 octobre en vue d'adopter une nouvelle Constitution qui lui permettrait de briguer un nouveau mandat.

La Constitution actuelle lui interdit à double titre de se présenter à la présidentielle, prévue mi-2016, car elle limite à deux le nombre de mandats que peut exercer un chef de l'État, et à 70 ans l'âge maximal pour être candidat à la magistrature suprême.

"Il faut appeler les choses par leur nom: le président congolais est en train de commettre un coup d'Etat constitutionnel", et "la France, elle, est silencieuse ou presque", affirme la branche française du collectif dans sa lettre ouverte, dont l'AFP a reçu copie.

Ancienne puissance coloniale, la France n'a pas encore réagi explicitement à la convocation du référendum par M. Sassou, annoncée le 5 octobre. Le ministère des Affaires étrangères avait juste appelé fin septembre à "un processus électoral crédible conduisant à des scrutins libres et transparents" au Congo.

Dans sa lettre, le Collectif "demande instamment" à François Hollande de "condamner publiquement le changement de Constitution", d'entamer avec l'Union africaine, les Nations unies et l'Union européenne "des discussions sur la coopération avec le Congo Brazzaville" et de "prendre des sanctions" contre "les personnalités impliquées dans ces manipulations constitutionnelles".

Le collectif "Tournons la Page" rassemble des associations de la société civile (le Balai citoyen, le Secours catholique...), des syndicats, des intellectuels (Achille Mbembe, Edgar Morin...) ou des artistes (Abderrahmane Sissako, Smockey...), en Afrique et en Europe. Il est représenté dans six pays (Belgique, Cameroun, Congo Brazzaville, France, Gabon, RDC).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG