Liens d'accessibilité

Recrudescence d’attaques terroristes dans le sud du Mali


Des Casques bleus dans Kidal, 28 juillet 2013.

Des Casques bleus dans Kidal, 28 juillet 2013.

Les djihadistes multiplient depuis des mois les attaques contre le sud et la capitale du Mali. Ce regain de violence est loin d’être maitrise malgré l’accord de paix auquel ont souscrit le gouvernement et certains groupes rebelles.

Au Mali, la signature de l’accord de paix intervenue cette année le 15 mai et le 20 juin entre certains groupes rebelles et le gouvernement avait suscité de l’espoir au retour à la sécurité sur tout le territoire.

Mais malgré le respect du cesser le feu tel que dicte par cet accord historique, Bamako reste incapable de juguler la menace terroriste fréquente surtout dans le sud du pays.

Il manque encore la constitution des patrouilles mixtes qui tardent de voir le jour en vue de galvaniser les forces disponibles pour pouvoir sécuriser la vaste zone du Mali.

Par ailleurs, tout dépendra d’abord de la mise en application effective de l’accord. C’est-à-dire, mettre en place un Comité de suivi auquel les signataires de l’accord doivent trouver un compromis. De plus, cette question de sécurité dépasse la société civile dans son ensemble.

Joint par VOA Afrique à Bamako, l’ancien rédacteur en chef de L’Essor Souleymane Drabo qualifie l’intensification des attaques terroristes dans le sud du pays de “rançon de la signature de l’accord de paix”.

XS
SM
MD
LG