Liens d'accessibilité

Benzema est toujours là pour le Real Madrid


L'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema tente un tire lors du match du groupe E de la coupe du monde entre la France et le Honduras au stade Beira Rio à Porto Alegre, 15 juin 2014.

"Le génie est sorti de sa lampe": la presse espagnole s'enflamme pour Karim Benzema, étincelant à Madrid avec le Real mercredi en Ligue des champions contre l'Atletico. Assez pour relancer le débat sur son absence depuis octobre 2015 des Bleus, qui dévoilent justement leur liste jeudi prochain?

Pour une fois, ce n'est pas le buteur qui tourne en boucle sur tous les écrans du monde, pas même le passeur décisif, mais le joueur à l'origine de l'action. Marca dédie ainsi sa photo de Une au geste du Français, ce double contact qui lui a permis d'échapper à trois défenseurs adverses, avec ce surtitre: "Benzema a trouvé le chemin".

"Et le génie est sorti de sa lampe sur une invention géniale de Benzema, imprévisible comme toujours", poursuit le grand quotidien sportif en page intérieure. L'action de "Benz" est comparée avec celle de l'Argentin Fernando Redondo en 2000, cette talonnade contre Manchester United pour offrir un but tout fait à Raul (3-2) et qualifier le Real en demi-finale de C1.

Cette fois, la course folle de l'ex-Lyonnais a débouché sur un but d'Isco, qui a assuré la place du Real en finale de la C1 aux dépens du rival madrilène (succès 3-0 du Real à l'aller, défaite 2-1 au retour).

Quand on sait que le geste de Redondo est régulièrement rediffusé sur les écrans géants du stade Santiago-Bernabeu, celui de Benzema pourrait également passer à la postérité.

- +Je tente le coup+ -

"C'est une balle en profondeur. Je suis un peu esseulé, trois défenseurs viennent sur moi. Je tente le coup. Ça passe, je ne me prends pas la tête. Après, j'arrive à redresser le ballon pour mon coéquipier. C'est bien, ça a relancé l'équipe et c'était important", a commenté sur Canal+ le héros du jour, affûté comme jamais après avoir reconnu récemment qu'il avait perdu cinq kilos.

Zinédine Zidane a en évidemment parlé avec lui ensuite: "Je lui ai demandé comment il s'en était sorti et lui-même ne savait pas". Mais "Zizou" n'est pas étonné par ses fulgurances. "Il faut toujours qu'il fasse quelque chose de spécial ou de différent pour (que la presse) dise que c'est un grand joueur. Nous, on sait, moi le premier, les joueurs et les supporters aussi, tous savent l'importance qu'il a dans cette équipe".

"Ce qu'il a fait, c'est exceptionnel, il faut le revoir plusieurs fois pour comprendre", s'est enthousiasmé son compatriote et défenseur central du Real, Raphaël Varane.

- "Aux dirigeants de faire leur choix" -

Varane, pilier de la défense des Bleus, a évidemment été interrogé sur Benzema et l'équipe de France: "Personne ne doute de ses qualités, de ce qu'il peut apporter à un groupe. Après, c'est aux dirigeants de faire leur choix".

Jeudi prochain, Didier Deschamps livrera sa liste pour affronter le Paraguay en amical le 2 juin à Rennes, puis la Suède en éliminatoires de la Coupe du monde le 9 à Stockholm, et enfin l'Angleterre en amical le 13 au Stade de France. D'ici là, les talk-shows des +footeux+ vont forcément débattre d'un retour, ou non, de "Benzegol" chez les Bleus.

La dernière des 81 sélections de Benzema, 29 ans, remonte au 8 octobre 2015. Depuis sa mise en examen dans la fameuse affaire du chantage présumé à la sex-tape visant Mathieu Valbuena, il n'a plus fréquenté les Bleus et a notamment été écarté de l'Euro-2016 par la FFF au nom de l'exemplarité.

Un traitement que le joueur trouve "dur", "injuste", comme il l'avait confié le 23 mars à l'ancien attaquant international Christophe Dugarry, consultant sur RMC. Dans cet entretien, Benzema demandait des explications au sélectionneur. Le lendemain, en plein rassemblement des Bleus, Deschamps s'était refusé à tout commentaire sur le cas Benzema: "Ce n'est pas le sujet".

Jusqu'ici, Deschamps a toujours expliqué ne pas convoquer Benzema "pour le bien de l'équipe de France".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG